Concours national de la Résistance et de la déportation 2014-2015

Carte des camps de concentration et d'extermination © FNDIRP

Carte des camps de concentration et d’extermination © FNDIRP

Un concours sur l’histoire et la mémoire
de la Résistance et de la déportation

Le concours national de la Résistance et de la déportation vise à perpétuer chez les collégiens de troisième et les lycéens la mémoire de la Résistance et de la déportation. La participation au concours permet aux élèves d’en tirer des leçons civiques dans leur vie d’aujourd’hui.

Le thème de l’édition 2014-2015 est La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l’univers concentrationnaire.

 

 

La participation au concours

Pour participer au concours, les établissements scolaires doivent inscrire leurs candidats auprès de la direction académique des services de l’Éducation nationale de leur département. L’organisation du concours se fait à deux niveaux. Les élèves concourent au niveau départemental, puis pour les meilleurs d’entre eux, au niveau national.

.

• Une participation individuelle ou collective

Les élèves peuvent :

– se présenter individuellement et rédiger un devoir en classe ;

– réaliser un travail en groupe dont la forme est libre et variée : mémoire, exposition, œuvre littéraire ou artistique, etc. ;

– réaliser, uniquement en groupe, un travail audiovisuel (films ou documents radiophoniques).

.

• Six catégories de participation

Le concours comporte six catégories de participation.

Au lycée

Catégorie 1 : rédaction d’un devoir individuel en classe, portant sur le sujet académique (3 heures) ;

Catégorie 2 : réalisation d’un travail collectif, par exemple un mémoire associé ou non à d’autres supports, sur le thème annuel ;

Catégorie 3 : réalisation d’un travail collectif exclusivement audiovisuel sur le thème annuel.

.

Au collège, classe de troisième

Catégorie 4 : rédaction d’un devoir individuel en classe, portant sur le sujet académique (2 heures) ;

Catégorie 5 : réalisation d’un travail collectif, par exemple un mémoire associé ou non à d’autres supports, sur le thème annuel ;

Catégorie 6 : réalisation d’un travail collectif exclusivement audiovisuel sur le thème annuel.

Un jury départemental désigne le meilleur travail pour chaque catégorie. Ces travaux sont ensuite regroupés et examinés pendant l’été par un jury national. Ce jury établit un palmarès national rendu public au début du premier trimestre de l’année scolaire 2015-2016.

 

Des lauréats départementaux et nationaux

Les épreuves individuelles ont lieu le vendredi 20 mars 2015.

Les copies individuelles et les travaux collectifs doivent être remis le vendredi 27 mars 2015 au plus tard :

– au directeur des services départementaux de l’éducation nationale pour les établissements sur le territoire français (métropole et DOM-COM) ;

– au ministère pour les établissements français à l’étranger.

Les jurys départementaux désignent les lauréats départementaux qui reçoivent leurs prix lors d’une cérémonie organisée entre le lundi 4 et le samedi 9 mai 2015. La sélection de chaque jury départemental doit être envoyée au ministère au plus tard le 11 mai 2015.

Les prix nationaux sont remis au cours d’une cérémonie présidée par le ministre chargé de l’éducation nationale et le ministre chargé de la défense et des anciens combattants, ou leurs représentants.

Les lauréats qui ont réalisé des productions audiovisuelles reçoivent le prix spécial du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) pour la mémoire de la Résistance et de la déportation. Dans la mesure du possible, ces travaux sont diffusés lors de la cérémonie nationale de remise des prix du CNRD, et lors d’une cérémonie au Conseil supérieur de l’audiovisuel où les lauréats pourront rencontrer des professionnels de l’audiovisuel.

.

Les partenaires

Le concours est organisé en partenariat avec :

– les fondations de mémoire œuvrant pour le concours (Fondation de la Résistance, Fondation pour la mémoire de la déportation, Fondation Charles de Gaulles, Fondation pour la Mémoire de la Shoah), les associations de résistants et de déportés ainsi que les musées de France de la Résistance et de la déportation ;

– la direction de la Mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) du ministère de la Défense et des anciens combattants ;

– l’association des professeurs d’histoire et de géographie (APHG) ;

– le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) ;

– des correspondants académiques qui servent de relais entre les jurys départementaux et le ministère de l’éducation nationale dans chaque direction des services départementaux de l’éducation nationale.

 

• Texte de référence : Le Concours national de la Résistance et de la déportation, année 2014-2015.

• Présentation du Concours sur Éduscol.

 Site dédié au 70e anniversaire de la libération de la France et de la victoire sur le nazisme.

.

• Ressources offertes par “l’École des lettres” :  sur le thème de la déportation ; – sur celui de la Résistance.

• Jorge Semprun, une voix dans le siècle, par Yves Stalloni, suivi d’entretiens avec Jorge Semprun et avec Jean Samuel, compagnon de déportation de Primo Levi.

“Le Dernier des injustes”, de Claude Lanzmann, par Anne-Marie Baron.

 “In Darkness” (“Sous la ville”), d’Agnieszka Holland, par Anne-Marie Baron.

• Myriam Anissimov, “Vassili Grossman. Un écrivain de combat”, par Yves Stalloni.

• Entre Histoire et roman : « Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus », d’Ivan Jablonka, par Norbert Czarny.

• « Aurais-je été résistant ou bourreau ? », de Pierre Bayard, par Norbert Czarny, suivi d’un entretien avec Pierre Bayard.

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *