Penser l’École à distance ? De l’injonction politique à l’efficacité pédagogique : inventer !

Alors que nous entamons une deuxième semaine de confinement, l’une des questions clés posées par cette claustration forcée est celle du suivi scolaire des élèves, de la maternelle aux classes préparatoire.

Il est question d’école à la maison ou à distance, d’enseignement à distance, de continuité pédagogique. Mais que signifie exactement l’expression école à distance, notamment pour les élèves qui sont aujourd’hui obligés de la pratiquer ?

Continuer la lecture

l’école des loisirs à la maison (journées 2, 3, 4)

Claude Boujon © l’école des loisirs, 2020

Pour aider parents et enfants à mieux vivre le confinement, l’école des loisirs propose chaque jour à partir de 9 h de multiples activités : des lectures pour s’évader, des jeux, des rencontres avec les héros d’albums et avec d’illustres auteurs.

Premières journées :
– Une journée avec Simon, de Stéphanie Blake,
– Une journée avec Frédéric Stehr,
– Une journée avec Claude Ponti,
– Une journée avec les lapins…

Continuer la lecture

Débordé !

Tous ceux qui comme moi sont partis pied au plancher, ont fini la semaine épuisés.
Tout a commencé lundi avec les codes d’accès, les numens, les identifiants, les adresses académiques, les services du ministère, les ENT, le CNED… et toutes ces connexions qui plantaient, ces liaisons qui rompaient, ces plateformes qui saturaient, ces mails qui circulaient entre nous, témoignages de crises de nerf, d’appels au secours, de prières au saint patron des informaticiens. Mais c’est qui le patron du numérique ? C’est qui ? Dites-le nous là haut !

Bref, ce premier jour d’isolement fut un jour de grande solitude, mais aussi un jour de grande solidarité. Distanciation peut-être, mais pas désocialisation.

Continuer la lecture

Enfin l’école a l’occasion d’évoluer !

Je suis prof d’UPE2A en collège de banlieue, au sud de Paris. Enfin l’école a l’occasion d’évoluer, j’en suis ravie. On ne réfléchit pas seulement à la technologie, mais on se demande ce que l’on va pouvoir enseigner.
Bien sûr, j’ai décidé de commencer par des jeux, pour partager le plaisir de se retrouver et atténuer les angoisses. Quatre élèves m’ont demandé l’autorisation de partir déjeuner à midi, le cours finissant à 12 h 30. Ils ne savaient pas s’il y avait des sanctions…

Continuer la lecture

Institutions culturelles et continuité pédagogique

L'École des femmes

Claude Duparfait (Arnolphe) et Suzanne Aubert (Agnès) dans « L’École des femmes », de Molière, mise en scène de Stéphane Braunschweig © Victor Tonelli, Théâtre de l’Odéon-Théâtre de l’Europe, 2018. Disponible sur Viméo : https://vimeo.com/327310297

Si le confinement est l’occasion pour le ministère de l’Éducation nationale de tester sa relation aux technologies numériques, il permet aussi de vérifier son interaction avec les institutions culturelles. Et de ce côté-là la collaboration est également très intéressante.

Il est vrai que les liens entre les ministères de l’Éducation nationale et de la Culture sont déjà anciens, que des actions communes existent depuis longtemps, notamment à travers les DRAC, les partenariats et l’accueil des publics scolaires, mais c’est avec une visibilité plus grande, plus généreuse, que la continuité pédagogique en ce temps de confinement trouve avec les musées, les théâtres, et les bibliothèques de nombreux outils pour une éducation culturelle, libre, diversifiée, et pluridisciplinaire (français, histoire, arts plastiques, musique).

Faisons un peu le tour de ce que de grandes institutions culturelles mettent à disposition des enseignants et de leurs élèves.

Continuer la lecture

Sur un motif de jalousie. Une étude de « L’École des femmes », de Molière

Molière, l'École des femmes, acte V, scène 3

Molière, « L’École des femmes », acte V, scène 3. Eau-forte de 1726 de François Joullain (1697-1778) d’après Charles Antoine Coypel (1694-1752) © Petit Palais, Paris.

Objectif pédagogique. – Le rôle du décor et des accessoires pour comprendre la satire de L’École des femmes.

L’École des femmes, représentée pour la première fois à Paris sur le théâtre du Palais-Royal le 26 décembre 1662, comporte neuf personnages, dont sept hommes. Au centre de cet univers masculin, une jeune fille « innocente » nous dit Molière, objet de désir et des enjeux, qui provoque par sa simple existence la rencontre d’hommes prêts à disputer, à se confier, à se confronter. Sur cette gravure du début du XVIIIe siècle, on observe en réplique au gracieux visage féminin, une jalousie avec son treillis de fer. Si la femme est dehors, deux hommes l’encadrent, la « tiennent » ou la courtisent…

Continuer la lecture

Ode au partage, à l’ennui, à la paresse et au plaisir de découvrir

« C’est quand vous êtes perdu que vous commencez à être sauvé. »
Jean d’Ormesson, Qu’ai-je donc fait ? Robert Laffont, 2009.

Le confinement auquel se trouve actuellement confrontée la France entière peut aussi être appréhendé comme un bienfait pédagogique. La continuité de l’école à distance, c’est-à-dire la volonté de poursuivre l’effort d’apprentissage des enfants hors des établissements scolaires, est une nécessité. Il s’agit de ne pas  laisser les enfants ni les parents dans l’incertitude d’une oisiveté forcée, d’une vacuité désespérante.

La permanence des consignes scolaires, d’une journée rythmée par des exercices et des apprentissages, permet de conserver un pied à l’école, de confronter ses difficultés et prouesses avec ses amis (à distance), d’avoir aussi des temps de partage de connaissance et de compétences avec frères, sœurs et parents… ces temps toujours trop peu investis dans la course contre la montre quotidienne.

Continuer la lecture

l’école des loisirs à la maison (1)

« L’hiver de la famille souris », de Kazuo Iwamura © l’école des loisirs

Pour aider parents et enfants à mieux vivre le confinement, l’école des loisirs propose chaque jour à partir de 9 h de multiples activités : des lectures pour s’évader, des jeux, des rencontres avec les héros et avec d’illustres auteurs :

Première séquence : Une journée avec Simon

Continuer la lecture