Protocole sanitaire pour les écoles maternelles et élémentaires, et les collèges et lycées

Le ministère de l’Éducation nationale publie deux guides précisant les modalités pratiques de réouverture et de fonctionnement des écoles maternelles et élémentaires d’une part, des collèges et des lycées d’autre part.

Chaque guide est constitué d’une présentation des principes généraux du protocole sanitaire et de fiches exposant les mesures et les modalités de contrôle.

Continuer la lecture

Oral du bac de français : lire un texte littéraire devant un examinateur

La première partie de l’épreuve orale de français porte sur le texte choisi par l’examinateur dans la liste présentée par le candidat. Avant l’entrée dans l’explication proprement dite, elle suppose de contextualiser l’extrait au sein de l’œuvre ou dans le cadre du parcours associé.

À ce premier passage obligé de l’épreuve orale, s’ajoute la nécessité de lire préalablement l’extrait retenu. La proposition qui suit vise à développer les compétences de lecture à voix haute.

Continuer la lecture

« Les Enfants du siècle prennent la parole » : la section professionnelle du lycée François-Truffaut partenaire du théâtre du Rond-Point !

Depuis le mois de septembre, la Section professionnelle du lycée François-Truffaut, à Paris, est partenaire du Théâtre du Rond-Point. Les élèves ont adoré le lieu, le spectacle, l’énergie de l’équipe, et ont été touchés par l’accueil de tous les personnels. En octobre, trente-cinq élèves volontaires représentatifs de toutes les sections avaient vu La Gioia. Le 10 mars, quarante élèves volontaires étaient au rendez-vous pour le Cirque invisible.

Grâce à la proposition du service des relations publiques scolaires et universitaires, les élèves de l’Atelier artistique ont participé le 27 mars à l’opération Les Enfants du siècle prennent la parole, organisée par l’ANRAT (Association nationale de recherche et d’action théâtrale : http://www.anrat.net) pour la Journée mondiale du Théâtre.

Continuer la lecture

Les œuvres au programme de français des classes de première générales et technologiques en 2020-2021

Le Bulletin officiel n° 18 du 30 avril 2020 fixe les objets d’étude et les œuvres pour les classes de première générales et technologiques pour l’année scolaire 2020-2021

« Le programme de français fixe quatre objets d’étude pour la classe de première : la poésie du XIXe siècle au XXIe siècle, la littérature d’idées du XVIe siècle au XVIIIe siècle, le roman et le récit du Moyen Âge au XXIe siècle, le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle. Chacun des objets d’étude associe une œuvre (ou une section substantielle et cohérente d’une œuvre) et un parcours permettant de la situer dans son contexte historique et générique. Le programme national de douze œuvres, renouvelé par quart tous les ans, définit les œuvres par objet d’étude, parmi lesquelles le professeur en choisit une et son parcours associé. »

Continuer la lecture

« Holden mon frère », de Fanny Chiarello

« Holden mon frère », de Fanny Chiarello, « Médium », l’école des loisirs, également disponible en version numérique (2, 99 €)

Voici un ouvrage susceptible d’accompagner, en classe de troisième, une séquence consacrée aux récits d’enfance et d’adolescence ou aux romans et nouvelles des XXe et XXIe siècles porteurs d’un regard sur l’histoire et le monde contemporains.

Il y est en effet question d’un garçon, élève de troisième, issu d’un milieu défavorisé, qui découvre l’amitié et le monde grâce à la lecture. Ce thème était en partie celui de L’Attrape-cœurs, le roman de Salinger, auquel le titre fait allusion : Holden, c’est Holden Caulfield, le héros de ce roman mythique, de ce roman à la grâce éternelle qui bouleverse, chez Fanny Chiarello, la vie de Kévin Pouchin.

Continuer la lecture

l’école des loisirs à la maison : 35 journées de découvertes et d’activités ludiques inédites

@ Claude Ponti, l’école des loisirs

Pour aider parents et enfants à mieux vivre le confinement, l’école des loisirs propose chaque jour à partir de 9 h de multiples activités : des lectures pour s’évader, des jeux, des rencontres avec les héros d’albums et avec d’illustres auteurs. Voici rassemblées trente-cinq journées de propositions ludiques inédites pour égayer le quotidien des enfants :

Une journée avec : Cédric Ramadier et Vincent Bourgeau – Irène Bonacina et Ludovic Lecomte – Bande dessinée – Anaïs Vaugelade – Kimiko – Soledad Bravi – Lolotte – Michel Gay – Grégoire Solotareff – Marianne Barcilon et Christine Naumann-Villemin – Geoffroy de Pennart – Tomi Ungerer – Adrien Albert – Matthieu Maudet et Michaël Escoffier – Yvan Pommaux – Jeanne Ashbé – Michel Van Zeveren – Les ours –  Delphine Bournay –  Elmer –  Émile Jadoul –  Chien Pourri – Les crocodiles – Cornebidouille – Billy – Clémentine Mélois et Rudy Spiessert –  Mario Ramos – Simon – Frédéric Stehr – Claude Ponti – Les lapins – Pop – Alan Mets – Les souris…

Bonnes découvertes !

Continuer la lecture

11 mai 2020 ? C’est dès maintenant que la classe est à réinventer !

Vittorio De Seta , « Journal d’un maître d’école », 1973.

Désormais nous le savons. Le déconfinement commence avec l’école. Le 11 mai, les écoles maternelles et élémentaires ouvrent le bal. Les 6e et les 5e suivront. Pas les 4e et les 3e, ni les lycées, pour des raisons médicales et scientifiques liées au développement de l’immunité chez les jeunes en pleine mutation hormonale. Ce sont les adultes qui sont porteurs et transmettent massivement le Covid 19. Les enfants, de façon marginale.

Le premier ministre l’a dit explicitement à l’Assemblée nationale ce mardi 28 avril après-midi, ce sont les « les avis scientifiques [qui] nous ont conduits aux décisions suivantes » . C’est à l’aune des dernières études qui écartent massivement les enfants de la pandémie que le premier ministre a tranché. Au collège les masques. Pour les enseignants des masques également. Dans les conditions de pandémie qui sont les nôtres, c’est un choix politique tenant compte à la fois des conditions sanitaires exceptionnelles et des connaissances scientifiques actuelles.

Dans le corps enseignant, le doute est patent. Comment pouvons-nous reprendre alors que les conditions sanitaires sont si aléatoires ?

Continuer la lecture

11 mai : « To go or not to go ? » La reprise en question

Depuis l’annonce d’une réouverture progressive des établissements scolaires à partir du 11 mai, les recommandations de l’Académie nationale de médecine du 23 avril, et la Note du Conseil scientifique Covid-19 du 24 avril, tout enseignant, méditatif et partagé, se pose cette question : y aller ou ne pas y aller ? Retourner en classe ou faire classe à distance ?

Cette question, si proche de monologues illustres, de dilemmes cornéliens et de « tempêtes sous un crâne » bien connus des professeurs de français, pose un véritable problème de conscience.  Chacun voit bien dans cette situation la rencontre problématique du besoin sanitaire et du besoin éducatif, le heurt de la santé et l’école, rencontre délicate de deux impératifs qu’il ne faut surtout pas requalifier en une simple sommation : la santé ou l’école.

Continuer la lecture