“Villa des femmes”, de Charif Majdalani

"Villa des femmes", de Charif MajdalaniUne maison, une histoire

« Je me suis tenu tout le temps nécessaire, gardien de la grandeur des Hayek, témoin involontaire de leurs déchirements et de leur ruine, assis en haut du perron de la villa, dans le carré de soleil, en face de l’allée qui menait au portail. »

Un incipit et le la est donné. Celui de Villa des femmes donne à entendre la voix de Noula, alias Requin-à-l’arak, serviteur de Skandar Hayek, témoin de ces années passées dans la villa qui fait le lien entre Beyrouth et la campagne environnante.

Il a donc connu les années 1960, si opulentes et insouciantes, puis les années 1970, marquées par le conflit avec les Palestiniens, la guerre civile et l’occupation syrienne. Et ce, de la maison des Hayek.

Continuer la lecture

“Frères de terroirs”, par Jacques Ferrandez et Yves Camdeborde

Jacques Ferrandez, Yves Camdeborde, "Frères de terroirs", Rue de Sèvres, 2014Du producteur au lecteur

« Moi tout seul, je ne suis rien », dit Yves Camdeborde au début de Frères de terroirs.

Pour cette bande dessinée, accompagné du dessinateur Jacques Ferrandez, le célèbre chef est allé rendre visite à ses fournisseurs, des vignerons, éleveurs, artisans, pêcheurs qu’il connaît depuis toujours.

« Nous avions envie de faire un album ensemble, Yves et moi, explique Jacques Ferrandez. Il s’agissait de témoigner de la manière dont Yves travaille avec les producteurs qu’il va voir un peu partout en France. Ce qui m’intéressait c’est cette histoire humaine, cette histoire d’amitié et de fraternité. »

Ce n’est pas le premier ouvrage d’Yves Camdeborde, cinquante ans, dont trente-six passés derrière les fourneaux. Mais c’est la première fois que ce chef médiatique devient, à l’instar d’Astérix, héros d’une bande dessinée. Si l’on considère son combat, le parallèle avec le célèbre petit Gaulois n’est pas anodin. Et loin d’être perdu.

Continuer la lecture

“La Belle Histoire de Leuk-le-lièvre”, de Léopold Sédar Senghor et Abdoulaye Sadji

"La Belle Histoire de Leuk-le-lièvre", de Léopold Sédar Senghor et Abdoulaye SadjiPubliée en 1953, La Belle Histoire de Leuk-le-lièvre est  présentée par ses auteurs, le poète et futur président du Sénégal Léopold Sédar Senghor et son compatriote le romancier Abdoulaye Sadji, comme un « livre de lecture destiné aux élèves du cours élémentaire de l’Afrique noire ».

Mais, de même que l’on ne peut se contenter de ne voir en ses auteurs que deux « Africains membres de l’enseignement public », de même est-il difficile de considérer cet ouvrage comme un simple livre de classe, fût-il curieusement absent des bibliographies comme des biographies de ses auteurs.

Replacé dans le contexte historique de sa publication, le projet pédagogique auquel il obéit procède d’un engagement à la fois politique et culturel.

Continuer la lecture