“La Valse des pantins”, de Martin Scorsese

"La Valse des pantins", de Martin ScorseseQuand le rire se fige

Truffaut expliquait que son plaisir était de voir les films sur grand écran avant de les revoir sur son écran de télévision et, alors, en cassette vidéo. Aujourd’hui, on dirait autrement mais l’idée reste la même et un support numérique aide à retrouver une émotion, un plaisir, ou à remettre en perspective un film. C’est le cas avec ce DVD.

Dans les suppléments de La Valse des pantins – King of comedy en anglais – Thelma Schoonmaker ,qui a monté la plupart des films de Scorsese, raconte comment elle travaille avec le metteur en scène, très soucieux du montage. Selon elle, les grands cinéastes sont des monteurs dans l’âme, et Scorsese, comme Eisenstein ou Hitchcock en est un : il pense en monteur.

Un écran de télévision branché sur TCM, la chaîne américaine diffusant des classiques, est allumée en permanence, son coupé. Et tandis qu’ils travaillent sur leur film, Scorsese jette des coups d’œil sur cet écran, et attire l’attention de sa monteuse sur tel plan, tel autre, tel effet. Le cinéaste ne cesse d’être cinéphile. Celles et ceux qui ont vu Voyage à Hollywood puis Voyage en Italie le savent, et se régalent à l’entendre et à le voir commenter les films.

Continuer la lecture