« Comment vivre ? Une vie de Montaigne en une question et vingt tentatives de réponse », de Sarah Bakewell

"Comment vivre? Une vie de Montaigne en une question et vingt tentatives de réponses", de Sarah BakewellAu début du chapitre 16 de ce beau livre, nous lisons cette remarque : « La religion est une des raisons pour lesquelles, à compter de la fin du XVIIe siècle, beaucoup d’Anglais se sentirent si libres de goûter Montaigne » (p. 387).  

Sarah Bakewell est sans doute une de ceux-là, même si elle avoue être tombée par hasard sur une traduction en anglais des Essais qu’elle emporta, faute de mieux, pour le temps d’un voyage en train au départ de Budapest. Son intérêt semble donc étranger à la question religieuse, mais elle rejoint ses compatriotes qui « furent les premiers, hors de France, à adopter Montaigne, au point de le considérer comme un des leurs » (ibid.).

Outre-Manche on apprécierait le « parler informe et sans règle » de Michel Eyquem, son impertinence d’esprit et d’écriture, son goût des voyages et de l’exotisme, son « radicalisme au beau milieu d’un conservatisme tranquille », sa philosophie qui n’en est pas une, sa parenté d’inspiration avec Shakespeare qui, comme lui, peut être considéré « comme un des premiers écrivains réellement modernes. »

Continuer la lecture