“Rêves d’or” (“La Jaula de Oro”), de Diego Quemada-Diez, prix Jean-Renoir des lycéens 2014

"Rêves d'or" ("La Jaula de Oro"), de Diego Quemada-DiezLa Jaula de Oro (littéralement la « cage dorée », titre français Rêves d’or) de Diego Quemada-Diez a remporté le prix Jean-Renoir des lycéens 2014. Il avait été présenté au Festival de Cannes 2013, dans le cadre de la section Un Certain Regard et avait suscité une émotion unique.

C’est une œuvre à la fois engagée et personnelle sur la dure vie des migrants, prêts à tout pour tenter de rejoindre les États-Unis. Deux jeunes garçons, Juan et Samuel, et une fille, Sara, tous trois âgés de quinze ans, fuient le Guatemala pour tenter de réaliser le rêve américain.

Au cours de leur traversée du Mexique, ils rencontrent Chauk, un Indien tzotzil ne parlant pas espagnol et voyageant sans papiers. Pris dans une rafle, ils sont renvoyés tous trois au Guatemala.

Continuer la lecture

« The Homesman », de Tommy Lee Jones

"The Homesman", de Tomy Lee JonesNeuf ans après son premier film en tant que réalisateur, Les Trois enterrements de Melchiades Estrada (2005), le grand acteur Tommy Lee Jones revient derrière la caméra avec un nouveau western qui confirme son amour de Texan pour les grands espaces de l’Ouest.

Ce film est, comme le précédent, un road movie. Adapté du Chariot des damnés de Glendon Swarthout, le scénario suit, vers 1850, trois femmes jugées folles par leurs maris et chassées d’une ville du Nebraska.

Elles sont confiées à Mary Bee Cuddy, une jeune pionnière forte et énergique, magistralement interprétée par Hillary Swank, qui s’est proposée pour les ramener seule du côté de chez elles.

Continuer la lecture

“Sur la route”, de Walter Salles

La route est pure. La route rattache l’homme des villes aux grandes forces de la nature […]. Sur la route, dans les restaurants qui la bordent, les postes à essence, les faubourgs des villes qu’elle traverse, les amitiés et les amours de passage se nouent. La route, c’est la vie.”

Dans le roman quasi autobiographique de Jack Kerouac, qui invente le road movie, le trio mythique que forment Sal Paradise (Kerouac), jeune écrivain new yorkais qui se cherche, Dean Moriarty, voyou au charme ravageur (Neal Cassady) et sa femme de seize ans, Marylou, incarnation de la séduction, demeure inscrit dans toutes les mémoires. Continuer la lecture