« Taches de soleil, ou d’ombre », de Philippe Jaccottet : des pages pour respirer

philippe-jaccottet“Les hommes sont las et ils voudraient avant tout respirer.” C’est écrit en 1967, et Philippe Jaccottet dit ici un moment de crise.

La page pourrait être écrite aujourd’hui, sans qu’on y change un mot. Qui a lu La Semaison ou Observations et autres notes anciennes sera à la fois étonné et pas du tout surpris par ce recueil.

Ces notes sont dans la ligne de ce qu’écrit le poète, ici entre 1952 et 2005. Il les a relues jusqu’en 2009, et des notes de bas de pages lui permettent de revenir sur certains jugements ou affirmations.

Continuer la lecture