« Les Aventures de Pinocchio », de Carlo Collodi, ou les métamorphoses d’un pantin

« Les Aventures de Pinocchio », de Carlo Collodi, traduction nouvelle d’Yves Stalloni, « Classiques », de l’école des loisirs.

L’Italie possède deux monuments littéraires : La Divine Comédie de Dante et Les Aventures de Pinocchio de Carlo Collodi. Ces deux œuvres, universellement connues et dont la renommée aurait tendance à éclipser toutes les autres, présentent entre elles de sérieuses différences, d’époque et de nature.

Cinq siècles les séparent, l’une est un imposant poème à portée historique et métaphysique, alors que l’autre n’est qu’une simple bambinata (le mot est de Collodi), une gaminerie en prose de moins de deux cents pages et destinée, du moins en apparence, à amuser les enfants.

Pourtant, en y regardant de plus près, on remarquerait quelques curieux points de convergence.

Continuer la lecture