« Mr Turner » de Mike Leigh – aujourd’hui dans les salles – et « Grace de Monaco » d’Olivier Dahan, deux biopics présentés à Cannes

."Grace de Monaco", d'Olivier DahanCurieusement, le festival de Cannes s’est ouvert cette année sur deux « biopics » (biographical motion true picture), Grace de Monaco, d’Olivier Dahan, et Mr Turner, du grand cinéaste britannique Mike Leigh. Avec Saint Laurent, de Bertrand Bonnello, cela en fait trois.

Ce genre d’abord télévisuel, mais qui existe depuis plus de 30 ans au cinéma, a connu une nouvelle déferlante au début des années 2000 avec La Môme, The Queen, Hitchcock, Lincoln, Edgar.

Sans doute parce qu’il est un moyen de mettre en avant nos grandes figures et de redorer ainsi l’image d’une civilisation occidentale décadente et en mal de reconnaissance à l’heure de la mondialisation.

Continuer la lecture