“Viva”, de Patrick Deville : bandes et duos

"Viva", de Patrick DevilleMexique, 1937. Le sort de deux hommes se joue dans ce pays qui servira de havre aux fugitifs, aux exilés, aux rêveurs et artistes.

Le premier a débarqué à Tampico, poursuivi de lieu en lieu par les sbires de Staline : c’est Léon Trotsky. Le second veut écrire une œuvre totale, unique et il met sa vie en jeu pour ce faire, c’est Malcolm Lowry.

Le nouveau roman de Patrick Deville les suit, les met en parallèle, les montre parmi d’autres, leurs contemporains, qui se nomment Diego Rivera et Frida Kahlo, Tina Modotti, Traven ou Antonin Artaud. Certains vivent depuis toujours à Mexico et y ont leur bande. D’autres passent ou semblent se glisser comme des ombres à peine reconnaissables.

Continuer la lecture