L’épreuve des faits

CINÉMA. Dans France, Bruno Dumont met en scène l’obscénité d’un certain journalisme de télévision par l’intermédiaire d’une vedette d’un talk show sur les malheurs du monde, incarné par une Léa Seydoux inquiétante et magnétique. Pleine de morgue et n’hésitant pas à bidonner ses reportages dans son hideuse  fabrique de l’information, elle change de direction après avoir renversé un livreur à scooter.

Continuer la lecture