“La Tête haute”, d’Emmanuelle Bercot, ou le parcours chaotique d’un jeune délinquant

"La Tête haute", d’Emmanuelle BercotComédienne, scénariste et réalisatrice, Emmanuelle Bercot s’offre le luxe de figurer sur deux affiches de films en compétition au Festival de Cannes 2015. Elle joue aux côtés de Vincent Cassel le premier rôle dans Mon roi de son amie Maïwenn et présente sa deuxième réalisation, La Tête haute.

Grande admiratrice de Catherine Deneuve, elle en avait fait en 2013 la vedette de son premier film, Elle s’en va. La comédienne y incarnait une femme de 60 ans en perte de repères qui quitte sa famille et découvre la liberté en compagnie de son petit-fils, Nemo Schiffman, le propre fils de la cinéaste.

Le rapport tendre mais conflictuel entre cette femme et le garçon est la ligne directrice de ce road-movie qui a été une révélation pour la critique.

Continuer la lecture