« Comment vivre ? Une vie de Montaigne en une question et vingt tentatives de réponse », de Sarah Bakewell

"Comment vivre? Une vie de Montaigne en une question et vingt tentatives de réponses", de Sarah BakewellAu début du chapitre 16 de ce beau livre, nous lisons cette remarque : « La religion est une des raisons pour lesquelles, à compter de la fin du XVIIe siècle, beaucoup d’Anglais se sentirent si libres de goûter Montaigne » (p. 387).  

Sarah Bakewell est sans doute une de ceux-là, même si elle avoue être tombée par hasard sur une traduction en anglais des Essais qu’elle emporta, faute de mieux, pour le temps d’un voyage en train au départ de Budapest. Son intérêt semble donc étranger à la question religieuse, mais elle rejoint ses compatriotes qui « furent les premiers, hors de France, à adopter Montaigne, au point de le considérer comme un des leurs » (ibid.).

Outre-Manche on apprécierait le « parler informe et sans règle » de Michel Eyquem, son impertinence d’esprit et d’écriture, son goût des voyages et de l’exotisme, son « radicalisme au beau milieu d’un conservatisme tranquille », sa philosophie qui n’en est pas une, sa parenté d’inspiration avec Shakespeare qui, comme lui, peut être considéré « comme un des premiers écrivains réellement modernes. »

Continuer la lecture

Swann a cent ans, Camus vient de naître

Swann a cent ans…

Marcel ProustIl est des personnages littéraires qui parviennent à acquérir une telle notoriété qu’on peut les considérer comme réels : ainsi pour Hamlet, Harpagon, Goriot, Bardamu et… Swann, l’un des personnages du monumental ouvrage de Proust, À  la recherche du temps perdu.

Si ces héros littéraires ne vieillissent pas, les œuvres où ils apparaissent sont soumises, elles, à l’écoulement du temps et permettent des commé-morations. D’où ce titre, « Swann a cent ans », car le livre où le personnage de Swann apparaît pour la première fois fête son centenaire. Du côté de chez Swann, en effet, premier volume de Recherche de Marcel Proust est paru en 1913.

Et le 13 novembre 1913, naît, dans un petit village d’Algérie, celui qui deviendra l’un des écrivains les plus importants du XXe siècle, Albert Camus.

Continuer la lecture

“Un été avec Montaigne”, d’Antoine Compagnon

Antoine Compagnon, "Un été avec Montaigne"Bien sûr, les connaisseurs feront la fine bouche. Ils protesteront que ce livre ne leur apprend rien, se contente de reprendre les généralités les plus convenues sur l’auteur des Essais et préfèreront se replonger dans Hugo Friedrich, Michel Butor ou André Tournon, auteurs, parmi d’autres, d’ouvrages davantage roboratifs.

Mais il y a les autres, ceux qui ont insuffisamment écouté le cours de français de première, qui n’ont pas fréquenté la fac de lettres, qui trébuchent sur une langue toujours délicate, même quand elle est modernisée, qui n’ont en mémoire que quelques considérations vagues (et parfois moins) à propos de Montaigne. Ce sont ceux-là qui, un été durant, ont écouté, sur l’antenne de France-Inter, un éminent professeur au Collège de France, Antoine Compagnon, parler de cet incomparable auteur que fut Montaigne, qui se confond avec son incomparable livre, Les Essais.

Continuer la lecture