« Comment parler des livres que l’on n’a pas lus ? », de Pierre Bayard

Publié dans la collection « Paradoxe » des Éditions de Minuit, l’essai de Pierre Bayard y trouve bien sa place. Professeur de littérature à l’Université, l’auteur y montre que l’on peut aisément parler d’un livre que l’on n’a pas lu, à des gens qui ne l’ont pas lu non plus, et que le résultat n’est pas pire que si les deux personnes connaissaient très bien l’ouvrage en question.

Lire, comme le montre Pierre Bayard, ce peut être parcourir, entendre parler de, voire oublier. Ne pas lire, on le sait, suscite des sentiments mêlés : la honte souvent l’emporte, la peur d’une infériorité face à quelqu’un qui sait et qui peut user de ce savoir. C’est le cas dans des situations mondaines ou intimes, c’est surtout le cas dans le cadre scolaire et universitaire.

Comment s’en sortir ? Quels sont les enjeux de la lecture et de la non-lecture, ces questions, nous avons voulu les poser à Pierre Bayard, dont l’essai amuse et dérange, quand il ne remet pas en cause tout ce qu’un lecteur quasi boulimique, professeur de lettres de surcroît, pourrait penser.

Continuer la lecture