“Je suis Charlie” : mobilisation collégienne et citoyenne

Panneaux "Je suis Charlie", Paris, 11 janvier 2015Le mercredi 7 janvier, Le Monde, horaire de bouclage oblige, eut l’inconsciente désinvolture de placer en une la photo de Michel Houellebecq photoshopé en prophète maudit, façon Baudelaire en couleur.

L’événement du mercredi noir était évidemment ailleurs, dans une autre rue de Paris.

Cabu, Wolinski et toute la bande des crayonneurs « flingueurs », s’ils n’avaient pas été lâchement assassinés par des « sans yeux » et « sans visage », n’auraient sans doute pas pris de gants pour déformer, rigolards, la posture un brin caricaturale du chantre de l’anticipation romanesque nauséeuse.

Continuer la lecture