“L’Après-Charlie”. Vingt questions pour en débattre sans tabou

"L'Après-Charlie". Vingt questions pour en débattre sans tabou"Un petit livre utile à l’usage de ceux qui s’interrogent encore…

Quand viendra le temps du triste anniversaire, dans les frimas de la nouvelle année, sans doute « Charlie » redeviendra-t-il un sujet médiatique. Il n’empêche qu’entre-temps, du collège jusqu’au BTS, les questions posées par l’attentat et ses incidences collatérales conservent plus que jamais droit de cité.

Cela, Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité, Lylia Bouzar, présidente du Centre de prévention des dérives sectaires liées à l’islam (CPDSI), et Samuel Grzybowski, président-fondateur de l’association Coexister, l’ont bien compris. À ce titre, ils se proposent de répondre, pour citer le sous-titre de leur ouvrage, à « Vingt questions pour en débattre sans tabou ».

 

Continuer la lecture

« Les Cahiers dessinés » : l’art du dessin à la Halle Saint-Pierre

Les Cahiers dessinésDe Victor Hugo à Siné, de Pierre Alechinsky à Tomi Ungerer, le dessin s’expose à la Halle Saint-Pierre qui ouvre ses portes aux Cahiers dessinés. À travers cette revue qu’il dirige après treize ans d’existence le dessinateur Frédéric Pajak ne cesse d’explorer les mille facettes d’un langage qui surprend toujours.

« Avant de faire de la gymnastique ou de la musique on dessine. On sait dessiner quand on est enfant. Tous les enfants dessinent. Même celui qui croit qu’il est maladroit ne l’est pas tant que ça, il dit quelque chose. C’est un moyen d’expression, un langage incroyable. Après, quand on devient dessinateur, on se rend compte de la profondeur de ce langage. Je suis dessinateur, je sais ce que c’est, c’est un monde qui s’ouvre sous moi, j’ai une autre sensibilité sur le dessin, je vois comment ils ont dessiné et je me dis “Comment ont-ils pu dessiner ça ?” Souvent je suis ébahi. Il y a beaucoup de dessins devant lesquels je reste sans voix. »

Continuer la lecture

“Catharsis”, de Luz, ou le recommencement par la fin

"Catharsis", de LuzDe Charlie Hebdo, le dessinateur Luz est l’un des piliers depuis 1992. Après les attentats, c’est d’ailleurs lui qui signe la fameuse Une sur fond vert intitulée « Tout est pardonné ».

Ce crayonneur hors pairs comme son camarade Charb, son semblable, son frère, avec lequel on l’a si souvent physiquement confondu, est un opiniâtre pratiquant de l’iconoclasme.

Le problème pour lui, c’est sa propension à arriver en retard en salle de rédaction le jour de son anniversaire.

Vingt-trois ans que cela dure. Tous les 7 janvier, en retard. Et, pour se faire pardonner, une galette à partager d’abord avec le plus gourmand d’entre deux : Cabu.

Ce retard, le 7 janvier 2015 lui a sauvé la vie. On se sentirait coupable pour moins que cela.

Continuer la lecture

« La liberté d’expression, ça s’apprend. » Semaine de la presse et des médias dans l’École, 23-28 mars

La liberté d'expression, ça s'apprendAprès les attentats commis en ce début d’année, le ministère de l’Éducation nationale, sur proposition du Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information (Clemi-Réseau Canopé), a décidé de modifier le thème de cette nouvelle édition de la Semaine de la presse et des médias dans l’école pour La liberté d’expression, ça s’apprend.
Ce rendez-vous qui a pour mission d’accompagner plus de trois millions d’élèves à la lecture critique et distanciée de l’information et à la production médiatique (22% des inscrits ont réalisé un média scolaire en 2014 pendant la Semaine de la presse) revêt une importance particulière cette année, aussi bien à l’École que dans les médias partenaires.

Plus que jamais, l’éducation des élèves aux médias et à l’information s’impose comme un enseignement au pluralisme, à la liberté d’opinion, à la liberté d’expression et au respect du débat démocratique dans une République laïque. C’est un enjeu de citoyenneté majeur pour apprendre le vivre ensemble.

Intégrée de manière transversale dans les différentes disciplines, cette éducation doit permettre aux élèves d’aiguiser leur esprit critique et de se forger une opinion ; compétences essentielles pour exercer une citoyenneté éclairée et responsable en démocratie.

Continuer la lecture

Où est Charlie ? Au collège et au lycée, comment interroger l’actualité avec distance et raisonnement

Nous sommes Charlie, 11 janvier 2015Le massacre perpétré le mercredi 7 janvier au siège du journal satirique Charlie Hebdo continue à être largement médiatisé par l’ensemble des supports de communication qui irriguent et alimentent notre quotidienne représentation du monde : presse, télévision, Internet, réseaux sociaux.

L’onde de choc produite par l’événement hante ainsi le mur d’images dont sont nourris une majorité d’élèves aujourd’hui. La force symbolique de la vue des drapeaux en berne, de la minute de silence établie en l’honneur des douze victimes de l’attentat, comme des différents rassemblements républicains très médiatisés, contribue à inscrire l’événement dans l’espace public.

Continuer la lecture