Écrire une nouvelle (IV). Vive la contrainte !

Concours Nouvelles avancées 2014-2015Le concours Nouvelles avancées, ouvert aux collégiens, aux lycéens, aux étudiants et qui est promu par le ministère de l’Éducation nationale, a pour objet de réconcilier les sciences et les lettres.

Le thème proposé cette année, les coïncidences  – Comme c’est curieux, comme c’est bizarre, et quelle coïncidence!–, suscite immédiatement la réflexion et la rêverie.

Mais il n’est pas facile de partir de rien. Des personnages à inventer… Une intrigue à tricoter… Un décor à planter… Le vertige des possibles peut tarir l’imagination. Si vous y êtes sujet, ne vous affolez pas ! Il existe un moyen de s’assurer des prises : partir de ce qui existe déjà. Vous choisir des contraintes.

Légendes, mythes, événements historiques appartiennent à l’imaginaire commun. À vous aussi, donc ! Libre à vous d’en user comme tremplins, de les modifier, de les détourner, de les parodier, en un mot : de vous les approprier. Ce ne sont certes pas Racine, Corneille, Dumas, qui vous jetteront la pierre… Non plus que les Monty Python, au cinéma.

Vous répugnez à emprunter personnages et intrigues ? Les contraintes formelles vous aideront à baliser votre chemin d’écrivain. Dialogue socratique, interview, journal intime, lettre(s), échanges de mails, testament, message dans une bouteille : avec les contraintes du genre naissent les idées. N’hésitez pas, piochez, comme l’ont fait avant vous les lauréats des précédentes éditions…

Continuer la lecture

“Nouvelles avancées” : le concours de nouvelles qui réconcilie les sciences et les lettres, session 2014-2015

Le sujet du concours Nouvelles avancées, qui se propose de rapprocher les sciences et les lettres et est ouvert aux élèves des collèges, lycées et classes et sections post-baccalauréat, a pour l’année 2014-2015 cet énigmatique intitulé :

« Comme c’est CURIEUX, comme c’est BIZARRE,
et QUELLE COÏNCIDENCE ! »

Il y a en effet une chance sur cent… une chance sur mille… une chance sur un milliard… pour qu’Œdipe tue son père et épouse sa mère ; pour que le nombre d’or se niche au cœur des tournesols comme dans les cristaux du quartz ; pour que les présidents Lincoln et Kennedy soient tués par balle un vendredi et que leurs successeurs se nomment Johnson ; pour que…

Hasard, synchronicité, loi des séries… ou causalité cachée ? Étonnez le jury en racontant un de ces drôles de jeux auxquels s’amuse parfois la réalité.

Continuer la lecture