“La Méthode Arbogast”, de Bertrand de la Peine : un roman comme un jeu

Bertrand de La Peine, "La Méthode Arbogast"Tout commence par l’envol d’un ballon jaune gonflé à l’hélium. Sa propriétaire se met à pleurer. Le ballon s’accroche à des branches et Valentin Noze, jeune homme aussi dévoué que téméraire, décide de décrocher le ballon. La chute de Valentin l’entraînera loin, et le lecteur avec lui. Jusqu’à l’île de Diégo Suarez, tout près de Madagascar.

Dans La méthode Arbogast, tout s’enchaîne de façon irrésistible, comme dans une bande dessinée.

On passe d’un épisode à l’autre comme on traverse les cases. Et la première référence qui vient, c’est Tintin, ne serait-ce que parce que l’histoire commence dans une ville jamais nommée, sinon par ses noms de rues les plus connus, et par quelques indices précis qui renvoient à la Belgique. Le fameux Arbogast dont il est question dans le titre, est diplômé de la faculté de Gand, et un épisode entraine le héros à Anvers.

Continuer la lecture