Le proverbe chez Musset : l’aboutissement d’un genre théâtral

alfred-de-mussetAu programme de l’agrégation de lettres 2012-2013, le XIXe siècle est représenté par trois pièces d’Alfred de Musset, dont les titres, On ne badine pas avec l’amour, Il ne faut jurer de rien et Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée, résonnent à l’évidence comme autant de proverbes. 

De fait, ce dernier terme désignait alors, outre son sens courant toujours actuel de vérité générale d’expérience ou conseil de sagesse pratique, un genre dramatique mis à la mode dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.
Si Musset reprend explicitement ce genre, comme en témoigne le titre Comédies et Proverbes regroupant ses principales pièces, il le transforme considérablement pour aboutir à son épanouissement.

Continuer la lecture

L’œuvre de Rabelais sur www.ecoledeslettres.fr

L’École des lettres met à la disposition des professeurs de collèges et de lycées ainsi que des candidats à l’agrégation de lettres 2012 quinze études et propositions de séquences expérimentées en classe pour explorer  l’œuvre de François Rabelais.

• Découvrir le sommaire détaillé du dossier de “l’École des lettres”.

• L’œuvre de Rabelais en un volume dans la collection “Classiques abrégés“.

• Parcourir les Archives de “l’École des lettres”.

Le “Rabelais” de Mireille Huchon, passionnant et magistral, sélectionné pour le Goncourt de la biographie

Cette année, Rabelais est au programme de littérature en Terminale littéraire (Gargantua), des agrégations de lettres (Le Quart livre), et du concours de l’École normale supérieure. De ce fait, la biographie de Mireille Huchon arrive à point nommé pour intéresser un vaste public.

Le lecteur non averti découvre en Rabelais un homme complexe (écrivain, médecin, moine, juriste, polyglotte, espion, alchimiste, mathématicien, astrologue…) évoluant dans un XVIe siècle dominé par François Ier, Henri VIII et Charles Quint (devenu Picrochole sous la plume facétieuse de Rabelais). Continuer la lecture