Entretien inédit avec Philippe Jaccottet

En mars 2000, à Grignan, Philippe Jaccottet avait accordé un long entretien à Christian Ferré qui rédigeait alors une thèse sur l’œuvre de l’auteur du recueil À la lumière d’hiver, au programme des classes terminales littéraires cette année.

L’École des lettres publie ce précieux échange inédit dont Philippe Jaccottet a bien voulu relire et corriger les épreuves en février 2012.

.

Christian Ferré. – Pouvez-vous éclairer les différentes significations que le mot «image» prend dans votre œuvre ?

Philippe Jaccottet. – Il y a des distinctions à faire, de la manière la plus nette, entre les deux usages que je fais du mot image. Quand je dis que je rêve d’une poésie « sans images », ces images sont évidemment ces figures de rhétorique que sont la comparaison et la métaphore et c’est le rêve réalisé, à mes yeux, dans le haï-ku par exemple, à un moment donné de mon travail. C’est là une question de pratique de la poésie, mais qui repose sur quelque chose de plus fondamental. Et puis il y a le nombre considérable d’occurrences où le mot image signifie les «apparences du monde», donc le visible, des fragments du visible. […]

Je reviens sans cesse à l’idée de passage, de transparence. J’ai toujours l’ambition que les mots ne fassent pas écran à ce qui m’a été communiqué comme émotion : trop de figures de rhétorique, trop d’art ou trop de recherche « coupent le courant ».

En ce moment où je prends plaisir à relire les poètes français du xxe siècle, à l’exception des vivants, pour m’en composer une sorte d’anthologie, relire Supervielle, ce fut redécouvrir un poète chez qui l’on oublie qu’il y a des mots sur une page, alors que, justement, il respecte les règles d’une rhétorique ancienne, sans vouloir les bouleverser comme les surréalistes. Chez un Tzara, en revanche, il me semble ne plus voir que des mots, alors qu’il cherchait évidemment tout le contraire, l’accès direct à la pure source de l’émotion. Du coup, une poésie comme celle de Supervielle m’est apparue moins usée que d’autres. […]

.

Télécharger l’intégralité de l’entretien avec Philippe Jaccottet.

Une lecture de l’œuvre de Philippe Jaccottet par Christian Ferré.

• Une séquence sur l’œuvre de Philippe Jaccottet par Jean-Luc Bertolin.

•  Tous les articles sur la poésie dans les Archives de “l’École des lettres” : écrire le mot “poésie” dans la rubrique Recherche (près de trois cents articles téléchargeables).

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *