Steve Wozniak et Gina Smith : “iWoz”

steve-wozniak-iwozLa disparition de Steve Jobs a rappelé le destin exceptionnel du co-fondateur de la marque Apple. L’autre créateur s’appelle Steve Wozniak ; il est de quatre ans son aîné, mais, plus effacé que son ami businessman, il est moins connu du grand public.

Ces deux passionnés d’électronique se retrouvent dans le garage familial et rêvent de combiner un terminal à un micro-processeur, avec le plus petit nombre possible de composants. Leur collaboration aboutira à l’invention de ce qui s’appellera plus tard l’Apple 1.

Dès le plus jeune âge, Steve Wozniak multiplie les expériences sous le regard exercé de son père : « chaque chose en son temps ». Après le lycée, il suit un cours approfondi d’informatique tout en exerçant ses talents d’inventeur solitaire. Il conçoit un brouilleur de télévision, redessine les plans d’ordinateurs existants et écrit des programmes ; il fabrique une Blue Box qui permet des appels gratuits.

À vingt-et-ans il entre chez Hewlett Packard pour concevoir des machines à calculer et refuse de rejoindre Steve Jobs chez Atari qui travaille à des jeux moins lourds en composants. La passion de la recherche lui impose une liberté d’action qu’il trouve chez HP. Il finit néanmoins par répondre à la proposition de son copain Steve de « fonder une entreprise, tout en demeurant ingénieur ». Il ne voulait en effet pas s’occuper de gestion et être obligé « de passer à la direction ». Il perfectionne alors l’Apple 2 qu’il a conçu et que ses concurrents copient puis  il lance l’entreprise dans la révolution de la micro-informatique avec la gestion de la couleur…

Le livre suit dans le détail les différentes étapes d’un parcours professionnel hors du commun. En outre, il  met à la portée du grand public quelques termes techniques sous forme d’annexes claires et concises : qu’est-ce qu’un processeur ? une barrette ROM ? l’Arpanet ? une disquette ? …

Les jeunes lecteurs apprécieront particulièrement les confidences qu’inspire à l’auteur cette aventure intellectuelle d’une réelle exigeance : « Sans prétention aucune, j’aimerais donner des conseils aux jeunes qui, comme moi autrefois, se sentent hors norme, différents des autres. Des jeunes qui ressentent le besoin de construire, d’inventer, de concevoir et de changer la façon dont les autres agissent ». Et Steve Wozniak de rendre hommage à son père : il « croyait en l’honnêteté. L’absolue honnêteté. L’éthique extrême, même. C’est la chose la plus importante qu’il m’a transmise ».

Yves Lucas

 

• Steve Wozniak et  Gina Smith, « iWoz », 324 p., à paraître le 26 septembre aux éditions Globe.

Un portrait de Steve Wozniak sur letudiant.fr à partir d’extraits du livre.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *