Collèges, lycées : concours de slogans “À bas la peine de mort”

bjectifs de l’étudeConcours de slogans : "À bas la peine de mort"Le ministère des Affaires étrangères et du Développement international organise, en collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale, un concours de slogans dans le cadre de la Journée mondiale contre la peine de mort.

Le concours s’adresse à tous les jeunes francophones de 12 à 18 ans, et peut donc prendre place dans le cadre de classes de collèges ou de lycées.

Les slogans ne doivent pas excéder 100 caractères et devront être rédigés en français, avec la possibilité de proposer une traduction dans une autre langue. Les trente meilleurs slogans seront diffusés tout au long de l’année 2015 sur les réseaux sociaux du ministère français des Affaires étrangères et du Développement international et des partenaires de cette opération.

Cette action peut servir de point d’appui aux équipes éducatives pour mener une réflexion plus générale, en classe et/ou dans l’établissement, sur les problématiques liées aux droits de l’homme.

 

Ceux qui souhaitent participer doivent envoyer par courrier électronique leurs propositions de slogan à sloganspeinedemort@gmail.com (en précisant dans le message leur prénom, nom, âge et coordonnées) avant le 31 décembre 2014.

La journée mondiale de la peine de mort, qui a lieu le 10 octobre de chaque année depuis 2003, a  été instaurée à l’initiative d’une série d’organisations regroupées en “coalition mondiale contre la peine de mort” (ONG, collectivités territoriales, syndicats, associations, etc.). Cette initiative, soutenue par le Conseil de l’Europe et l’Union européenne, permet de sensibiliser le public à la survivance de la peine de mort dans de nombreux pays monde.

.

Télécharger l’affiche du concours “À bas la peine de mort”.

• Les actions du ministère des Affaires étrangères contre la peine de mort.

• Les travaux de vos classes pourront être mis en ligne sur le site de “l’École des lettres”.

 

Un dossier de “l’École des lettres”

 Groupement de textes sur la peine de mort,

par Jean-Claude Jorgensen

Cette étude de 40 pages, exclusivement réservée aux enseignants, vous sera adressée sur simple demande à :

 courrier@ecoledeslettres.fr.

Merci de préciser votre établissement et les classes avec lesquelles vous envisagez d’aborder ce sujet.

 

Objectifs de l’étude

L’amplitude temporelle de l’ensemble des textes proposés dans ce groupement recouvre à peu près la période qui a conduit de l’ouvrage de Beccaria (Des délits et des peines, 1764) à l’abolition de la peine de mort en France (1981) ; elle figure donc en raccourci l’histoire de cette conquête, dans une centaine de pays du moins.

Ces textes politiques mettent en jeu des analyses, des raisonnements, des stratégies de séduction et des systèmes de valeurs complexes. Ils jalonnent une histoire vieille de plus de deux siècles et qui n’est pas terminée dans beaucoup de pays.

Étudier ce qui a fait leur efficacité est donc riche d’enseignements, susceptible d’apprendre à penser, propre à aiguiser le sens critique. Enfin, ils renvoient à un éventail assez large de genres (roman, essai, lettre ouverte, discours) et de registres (ironique, polémique, tragique, satirique, épique, pathétique, comique).

Corpus

– Extrait du Commentaire sur le livre “Des délits et des peines” (de Beccaria) par un avocat de province, de Voltaire.
– Extrait du Dernier Jour d’un condamné, de Victor Hugo.
Lettre aux habitants de Guernesey, de Victor Hugo.
– Discours à la Chambre des députés de Maurice Barrès.
– Extrait des Réflexions sur la peine capitale, de Camus.
– Extrait du discours à l’Assemblée nationale de Robert Badinter.
– Document iconographique : une planche d’une bande dessinée tirée de l’album Idées noires, d’André Franquin.

Déroulement de la séquence : sept séances.

.

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *