Pourquoi Odysseum, la maison numérique des humanités ?

L’enlèvement d’Europe, fresque ornant la voûte du caldarium de la villa de Poppée à Oplontis (Campanie), env. 50 après J.-C. © Gilles Collognat

Odysseum était déjà en germe dans le rapport Les Humanités au cœur de l’école (chapitre 9). Il est le projet réalisé d’une arche numérique de la culture classique. Ce bateau de papier, dont le nom est tiré de celui d’Ulysse, héros agile et ingénieux, est devenu un vaisseau numérique dans sa première phase d’élaboration. Il doit encore border ses voiles, effectuer quelques réglages et intégrer des services complémentaires, afin d’atteindre dans quelques mois sa vitesse de croisière, naviguant à la fois dans l’espace et dans le temps.


Odysseum veut être le foyer vivant des Humanités, comprises comme le bagage indispensable d’une citoyenne ou d’un citoyen du monde au XXIe siècle : doté(e) d’un esprit libre et critique, et d’une culture générale intégrant les savoirs scientifiques. « Je m’inquiète de savoir ce que veut dire “être lettré” aujourd’hui…. Peut-on être lettré sans comprendre une équation non linéaire ? » se demandait Georges Steiner. Donner sa place à une formation humaniste et numérique dans l’enseignement français, comme l’ont fait de nombreux pays, est la voie privilégiée pour donner à tous les collégiens, lycéens et étudiants les moyens concrets de réussir leur parcours d’études, quel qu’il soit, et d’être ainsi à la hauteur des défis et des enjeux de société nationaux et internationaux qui les attendent. Il manquait dans notre système éducatif, où l’école ne doit plus être un espace élitaire de reproduction, mais un lieu “démocratique” de formation intellectuelle et de qualification sociale, un foyer où s’inventent et se construisent la communauté des élèves et des étudiants, des enseignants et des parents, et celle du grand public. Odysseum ambitionne de combler à sa façon ce manque et d’apporter à ses usagers les clefs nécessaires pour une insertion réussie dans la vie sociale, culturelle et professionnelle, tout en ménageant le plaisir de la découverte.

Odysseum est un lieu de passage et un instrument de passage. Il appartient à la cinquième dimension : celle des interfaces virtuelles et de la transmission des savoirs et des interrogations. C’est pourquoi une double navigation est prévue pour répondre à deux types de démarches : une approche par profil d’une part, dans des espaces destinés aux collégiens et lycéens, aux étudiants et aux professeurs, dont les ressources sont accessibles à tous ; une approche « éducative », d’autre part, plus générale pour tous les publics.

À l’intention des collégiens et des lycéens, Odysseum offre des fiches pédagogiques sous forme de flashs d’information sur les personnages, les événements et les lieux de l’Antiquité : des rubriques (comme Une image, une histoire, Le bureau des mythes et légendes), une bibliothèque d’images, des cartes, des réalisations 3D, des cours de langue latine et grecque et des quiz linguistiques, un florilège de dossiers en lien avec les programmes du collège et du lycée, une chronique des jeux vidéos, des BD et des livres de jeunesse consacrés à l’Antiquité.

À l’intention des étudiants, Odysseum offre des informations pratiques sur leurs études, le programme Erasmus, des nouvelles des universités françaises et étrangères, les rapports des concours de lettres, des précisions sur le cursus pour devenir professeur de Lettres classiques, ainsi que des dossiers pour leur culture générale et pour les aider dans la préparation de leurs examens et de leurs concours.

À l’intention des professeurs Odysseum offre des informations institutionnelles, les nouveaux programmes, les actualités des disciplines, des ressources pédagogiques, tant pour la formation initiale que continue, qui croisent aussi celles qui, de manière plus générale, sont présentes sur le reste du site. La didactique d’une discipline ne déploie ses vertus que si elle s’adosse à un savoir construit. Aussi l’arche Odysseum inclut-elle des travaux d’experts éminents revisitant l’Antiquité et confrontant les textes et les créations artistiques des Anciens avec celles d’aujourd’hui et en lien le plus souvent direct avec les programmes du Lycée et du Collège. Un travail collaboratif avec les académies permet d’accroître considérablement les ressources qui se fédèrent et se structurent ici de manière innovante comme pour l’étude des mots dans Lexique et Culture. L’espace Méditerranées a pour horizon la création d’un Musée virtuel sollicitant de manière interactive les professeurs et les élèves ainsi que les différents acteurs de l’éducation et de la culture dans différents pays.

À l’intention du grand public, Odysseum offre deux itinéraires : celui que peut construire une recherche libre et une proposition de progression allant de fiches assez brèves (sorte de memo sur un sujet, comme les articles « En deux mots »), vers des articles plus approfondis ou des dossiers nourris. Odysseum sera donc un instrument privilégié pour construire et se construire dans une conscience de l’héritage classique, au sein de notre société. Car si les Humanités sont au cœur de l’école, l’univers contemporain est au cœur de l’approche renouvelée des Humanités qu’Odysseum promeut et développe. Rien de ce qui est classique ne doit lui rester étranger, mais rien, non plus, de ce qui aujourd’hui déroute et pose problème, dans l’éphémère accéléré du troisième millénaire, ne peut lui rester indifférent : la culture classique, servie par cette arche numérique qui veut en être un littéral vade-mecum, est moins un savoir sur le passé qu’un éclairage sur le présent.

Cette ambition détermine une méthode : une approche évolutive et ouverte d’un site constamment en évolution, élaboré dans un travail collaboratif par un comité éditorial regroupant professeurs en Collège et en Lycée, universitaires et inspecteurs, et s’appuyant sur des partenariats forts avec la Banque de ressources numériques pour l’École, les musées, les éditeurs, les associations disciplinaires, les académies, l’École normale supérieure (grâce au projet des Humanités dans le texte), l’APLAES, la CNARELA, l’association Guillaume Budé, Gallica, le Festival européen du latin et du grec, et avec le soutien de ses nombreux contributeurs ainsi que de l’ancienne équipe Musagora.

Odysseum entend promouvoir une pédagogie ouverte, à la fois scolaire et civique, et faire de la culture humaniste un instrument de familiarisation et de meilleure compréhension du monde moderne. Car cette culture permet d’inscrire dans la durée, dans le temps et l’évolution qui donnent son sens à notre expérience individuelle et collective, la réalité techniquement augmentée et humainement prolongée que nous partageons – que nous devons partager.

Pascal Charvet

Le site Odysseum.

Lire le rapport de Pascal Charvet et David Bauduin : Les humanités au cœur de l’école.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *