L’activité professionnelle des enseignants, “outre l’enseignement dans les classes”, passée au crible dans un rapport de l’inspection générale

Établi en juillet 2012, ce rapport est consacré aux “composantes de l’activité des enseignants du premier et du second degrés, outre l’enseignement dans les classes”.

Il tente de cerner l’ensemble du métier d’enseignant au début du XXIe siècle, “qui ne se résume pas à un face à face pédagogique avec les élèves”.

Cet état des lieux est établi à travers l’analyse des travaux menés par le ministère de l’Éducation nationale et par des personnalités extérieures depuis quarante ans.

Il décrit ensuite de manière détaillée le travail des enseignants du premier comme du second degré, avant de présenter quelques préconisations : “améliorer la formation professionnelle continue”, mieux définir le “contrat de travail” de l’enseignant, “clarifier les finalités de la formation des élèves”, développer l’autonomie des établissements “autour de projets partagés”.

Dans sa conclusion, le rapport souligne que “les professeurs ne se sentent plus soutenus, voire respectés ; des propos publics les ont meurtris, les réformes nombreuses et rapprochées les désorientent. Ils ont besoin que l’institution exprime publiquement la confiance qu’elle leur fait et qu’elle crée les conditions pour qu’ils travaillent dans la sérénité”.

On ne peut qu’espérer que la “refondation de l’école” engagée contribue à cette revalorisation de la condition d’enseignant.

.

 • Télécharger le rapport de l’inspection générale au format pdf (124 pages, 600 Ko).
.
• Voir également sur ce blog : Pour une École supérieure du professorat et de l’éducation, de Pascal Caglar.
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *