« L’Éducation réinventée », de Salman Kahn : une utopie pour le présent

Une école grande comme le monde : c’est le sous-titre de l’essai publié début septembre par Salman Khan, Américain d’origine indienne, livre précédé et suivi d’une rumeur flatteuse voire élogieuse.

Khan a crée une « académie » qui s’étend sur cinq continents. Ses bâtiments sont virtuels ou presque. Il suffit en effet d’un ordinateur ou d’une tablette, d’un écran pour visionner des vidéos, et donc d’une connexion à Internet.

Le but : révolutionner les méthodes d’enseignement. Mais pourquoi ?

Continuer la lecture

Pour la discontinuité pédagogique

En l’espace d’un week-end, le mot d’ordre « continuité pédagogique » s’est imposé avec une évidence qui en suspendait toute analyse critique. Continuer. Continuer la classe. Comment pouvait-il en être autrement ? Chacun se sent investi d’un devoir, d’une obligation, semblable à la réaction ayant succédé aux attentats : résister aux événements, poursuivre la vie, poursuivre ce qui est précieux dans la vie, hier la liberté, aujourd’hui l’éducation, la vie scolaire et étudiante.

Donc la continuité pédagogique règne légitimement dans la parole officielle, discours et documents, entretenant l’idée que la classe peut se poursuivre, va se poursuivre « à la maison », que les moyens numériques, ENT, classe à la maison, classe virtuelle sont de nature à remplacer le cours physique entre les murs du collège et du lycée, et que la communauté éducative est prête, ministère, Cned, enseignants, familles : l’union sacrée.

Continuer la lecture

Le défi de la continuité pédagogique en temps de crise

Le 13 mars, au micro de la Matinale de France Inter, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a tracé dans leurs grandes lignes les implications concrètes du principe de continuité pédagogique en pleine crise sanitaire.

Dans quelle mesure s’agit-il d’un défi raisonnable à court terme et productif à plus longue échéance ?

Continuer la lecture

Histoires courtes pour un temps long

Boccace, « Le Décaméron », manuscrit florentin, 1360-1390 © BnF

Départ

Samedi matin le proviseur nous a réuni dans la cour du lycée pour nous communiquer les dernières nouvelles en sa possession. Ce fut court, il n’en avait pas.

Mais il voulait nous dire en fait : bonne course ou bon vent. Car tous réunis dans la cour, nous ressemblions à des coureurs sur une ligne de départ attendant le coup d’envoi d’un 10 kilomètres, d’un semi ou d’un marathon. On était parti pour un lycéthon ou colléthon.

Continuer la lecture

Enseignants, connaissez-vous votre « conseiller RH » ?

conseillers en ressources humaines de proximitéUn communiqué de presse du ministère en date du 26 février tire un premier bilan de la mise en place, initiée expérimentalement en 2018 et confirmée en 2019, de conseillers en ressources humaines de proximité à destination de l’ensemble des enseignants en activité.

Connaissiez-vous ces conseillers ? sans doute pas. Y perdiez-vous quelque chose ? Encore moins. Pourtant le ministre, nous dit-on, « se félicite du service proposé à tous les personnels de l’éducation ». Continuer la lecture

Parcoursup épinglé par la Cour des comptes : une orientation sans boussole ?

Alors même que son ouverture pour l’année scolaire 2019-2020 ne remonte qu’à quelques semaines, la plateforme « Parcoursup » fait l’objet d’une critique étayée de la part de la Cour des comptes dans un document de plus de deux cents pages.

Les « sages » semblent ne pas y retrouver l’instrument d’une orientation égalitaire et choisie vers les études supérieures promise par la loi relative à l’orientation et à la réussite des étudiants (ORÉ) de juin 2017.

Continuer la lecture

Territoires vivants de la République : dix ans d’improvisation théâtrale au collège La Fayette de Rochefort

Improvisation théâtrale © Thomas Raffoux

Improvisation théâtrale au collège Lafayette de Rochefort © Thomas Raffoux

L’École des lettres poursuit la vibrante aventure des « Territoires vivants de la République ». Ces témoignages, réunis par Benoit Falaize, historien et spécialiste des questions éducatives, présentent des expériences pédagogiques qui montrent que, jusque dans ses territoires prétendument perdus, l’école peut rester fidèle à l’idéal républicain d’émancipation par la connaissance.

Professeur de lettres modernes pendant vingt-trois ans au collège La Fayette de Rochefort – classé RRS (Réseau de réussite scolaire), puis « Politique de la ville », et accueillant une SEGPA 120 (Section d’enseignement général et professionnel adapté) –, en quartier d’éducation prioritaire, j’ai eu à m’occuper d’une population défavorisée pour laquelle l’oral, l’écrit, l’expression d’une pensée personnelle et les repères culturels étaient globalement pauvres.

Bientôt dix ans que le décorum si particulier du match d’improvisation théâtrale s’est installé dans la salle polyvalente du collège, avec sa patinoire, ses maillots de hockey, son arbitre et ses cartons de vote… Une décennie au cours de laquelle j’ai pu constater l’intérêt que revêt cette pratique pour les élèves.

Continuer la lecture

« Grand oral » ou grand bluff ?

Grand oralL’épreuve dite du « Grand oral », vitrine du nouveau bac 2021, vient d’être présentée au Bulletin officiel. Le texte reprend sans modification véritable le projet de l’épreuve tel qu’il avait été communiqué en 2019, suite aux propositions de Cyril Delhay, professeur d’art oratoire à Sciences Po.

Celui-ci, qui en avait encouragé l’initiative dans différentes tribunes aussi vibrantes qu’innovantes : « Grand oral du bac, un enjeu de civilisation » (Libération, 14 février 2018), « Grand oral, une chance pour tous » (Le Monde, 28 janvier 2018), aime aussi à marteler cette formule : « On ne nait pas orateur, on le devient. »

Continuer la lecture