Vers les îles en tapis volant

RENTRÉE LITTÉRAIRE. Patrick Deville est hypermnésique. Alors il écrit, il classe, il voyage et relate. Dans Fenua, il part en Polynésie. Dans Le tapis volant de Patrick Deville, il répond à la journaliste et éditrice Pascaline David sur son parcours, ses carnets, les écrivains voyageurs qui le fascinent… Aussi précis que passionnant.

Par Norbert Czarny

Continuer la lecture

ecoledeslettres.fr fait peau neuve

Mis en avant

Pour cette rentrée 2021, L’École des lettres fait fusionner son site Actualités avec ses Archives en un site unique entièrement remanié.

Vous trouverez ainsi, dans le menu principal, des éléments sur la revue elle-même, un onglet pour les collèges et un onglet pour les lycées, ainsi que ceux relatifs à votre compte d’abonné et aux offres d’abonnement. Vous recevrez des identifiants de connexion. La possibilité pour un CDI d’inviter dix professeurs sur son compte est, bien entendu, maintenue.

Vous pourrez utiliser la fonction « Recherche », indispensable pour puiser dans notre base de 6 000 dossiers et articles du cycle 3 au lycée.

Le « ventre » du site est animé par un carrousel qui fait tourner les articles d’actualité au rythme de leur apparition.

Les articles publiés dans la revue apparaissent sous forme de mots-clés : « Séquence pédagogique », « Entretien », « Alphabétisation », « Concours », « Témoignage »…

De nouvelles rubriques font leur entrée dans les pages imprimées et sur le site comme l’édito et Mots du moment, chronique linguistique assurée par Marie Pérouse-Battello, rédactrice au Service du Dictionnaire à l’Académie française.

Au rayon des nouveautés, vous pourrez découvrir en libre écoute le podcast de L’École des lettres, intitulé « Ailes de géant » en hommage à Charles Baudelaire. Dans cet esprit, le premier épisode est dédié à la poésie récente depuis l’auteur des Fleurs du mal. Michel Murat, ancien professeur à la Sorbonne, y prolonge son entretien publié dans le numéro I, d’août-octobre.

Une fonction « boutique » permettra, dans un délai de quelques mois, de faire l’acquisition d’articles à l’unité ou de dossiers complets autour d’un auteur ou d’un sujet au programme.

Le site sera en phase de test pendant plusieurs semaines, n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires à l’adresse courrier@ecoledeslettres.fr.

Vous pouvez également retrouver et partager nos informations sur les réseaux sociaux : Twitter, Facebook et Linkedin.

Merci de votre fidélité à L’École des lettres, bonnes lectures et bonne rentrée à tous !

La rédaction

Portrait de la beauté romaine. Un portrait en miroir

Aphrodite dite Vénus d’Arles
Praxitèle (4e siècle av J.-C.) (d’après)
Paris, musée du Louvre

 

ANTIQUITÉ. L’étude de la représentation de la beauté à Rome permet une analyse du masculin et du féminin à l’époque, thème au programme de première. C’est aussi l’occasion d’adopter une attitude de chercheur face à des sources parcellaires et de découvrir ou revisiter la poésie d’Ovide.

Par Haude de Roux, professeure de lettres classiques dans l’académie de Versailles

 

Continuer la lecture

L’école de la République et le péril identitaire

Fresque de la nouvelle Marianne peinte sur la façade d’un immeuble de Périgueux (Dordogne). Photo Nicolas Tucat/AFP1 /1

ANALYSE. Moderne et émancipatrice, la culture de l’individu et de ses droits est devenue une culture de l’égo sous la férule du capitalisme et du néolibéralisme, estime Alexandre Lafon. Les pulsions du moi et le communautarisme identitaire mettent à mal le modèle républicain porté par l’école. Mais la République dépasse le profit et le narcissisme des seuls individus en soutenant un projet de vie en commun.

Par Alexandre Lafon

Continuer la lecture

De la spiritualité d’Apollinaire dans « Alcools »

POÉSIE. Au programme de littérature des classes de première générale et technologique autour de la modernité poétique, Alcools abolit les limites entre la poésie et la prose, préfigure le surréalisme et témoigne d’un élan du poète vers la foi chrétienne à l’heure où le progrès s’impose comme idéologie dominante.

Par Jean-Louis Benoit, université de Bretagne Sud, laboratoire HCTI Continuer la lecture