« Une histoire populaire de la France. De la guerre de Cent Ans à nos jours », de Gérard Noiriel

« Une histoire populaire de la France. De la guerre de Cent Ans à nos jours », de Gérard NoirielDéconstruire les mots (maux) de la domination

Gérard Noiriel est aujourd’hui l’un des historiens les plus engagés sur le terrain de la démocratisation du savoir et du débat civique. Dans la lignée des courants humanistes, des héritages de Marc Bloch ou de Michel Foucault, démocratie et citoyenneté critique passent selon lui par l’étude des enjeux de pouvoir autour précisément de la connaissance et des discours qui disent l’autre et le vivre-ensemble.

Des enjeux de l’immigration en France, de l’identité nationale ou des lois mémorielles, le socio-historien (qui vise à interroger les relations de pouvoir entre groupes et individus et les catégories de pensée comme la Nation, l’opinion publique, qui ont une histoire), déconstruit les idées reçues, les discours convenus et l’étroitesse conceptuelle des politiques comme celle de certains de ses collègues historiens, trop aveuglés par le rôle d’expert qui leur est aujourd’hui accolé.

Continuer la lecture

Ateliers d’écriture, un succès à méditer

Rejoindre "l'École des lettres"Décidément l’Éducation nationale a toujours un temps de retard : dans sa dernière réforme elle supprime l’écriture d’invention au moment même où l’écriture créative atteint la reconnaissance de la société française à travers les ateliers d’écriture, salués par les auteurs, promus par les éditeurs, courus par les amateurs, courtisés par les universités, utilisés par des institutions sociales (réinsertion, hôpitaux, prisons), et, suprême consécration, reconnus égaux en dignité avec les creative writings américains.

L’Éducation nationale aime la technique s’il s’agit d’apprendre à faire un commentaire ou une dissertation mais méprise cette même technique s’il s’agit d’apprendre à écrire une nouvelle, peindre un caractère ou faire parler un personnage. Résultats : des générations d’élèves qui savent à peine bâtir un exercice purement scolaire, et ne savent pas du tout parler de soi ou de ses émotions, créer ou imaginer à partir de leur expérience, raconter ou décrire une scène de manière captivante.
Continuer la lecture

Conférence de rentrée de Jean-Michel Blanquer : des réformes à maturité ?

Conférence de presse de rentrée, le 27 août 2019 © CR

Conférence de presse de rentrée de Jean-Michel Blanquer, le 27 août 2019 © CR

C’est dans les jardins verdoyants du ministère de l’Éducation nationale, rue de Grenelle, et à l’ombre d’un platane « multiséculaire » que Jean-Michel Blanquer a choisi de faire sa rentrée, après une fin d’année scolaire 2018-2019 marquée notamment par l’activisme contestataire d’un certain nombre de professeurs de lycée, correcteurs du baccalauréat.

L’intention symbolique n’était certainement pas anodine puisque tout le discours du ministre tenait en une expression racine à deux embranchements : développement durable –  des réformes et de la planète.

Continuer la lecture

Premières semaines de classe (1) : conseils de rentrée aux professeurs stagiaires de lettres

Pour une mise en œuvre « heureuse »
d’une première semaine de classe

Ce dossier très concret, fondé sur l’observation de nombreuses classes de collège et de lycée, rend possible divers mode de lecture en fonction des besoins spécifiques des professeurs stagiaires de lettres. Néanmoins, son parcours exhaustif reste utile quel que soit le niveau des classes que chacun peut avoir en responsabilité de la sixième à la première.

Par exemple, tout ce qui est exprimé à propos de l’abord d’une classe de sixième ne devient pas caduque si l’on n’a par exemple que des classes du cycle 4, voire de lycée. D’où le fait que la partie qui concerne la sixième soit plus longue que les suivantes. Elle pose en effet une série d’éléments qui restent très opérants pour toutes les autres classes.

Continuer la lecture

Premières semaines de classe (2) : trois séquences « zéro » – 6e/5e, 4e/3e, 2de/1re

La première semaine de classe pour un néo-professeur demeure très particulière. Après la réussite au concours, il faut faire sa véritable son entrée dans le métier en assumant la responsabilité d’un groupe d’élèves, avec toutes les contraintes que cela suppose.

Dans ce contexte, plus ou moins inédit en fonction du parcours personnel de chacun, il peut être utile de bénéficier de quelques conseils pratiques tant du point de vue de la gestion de classe que de l’organisation du travail.

En outre, dans cette phase d’expérimentation et de découverte, promise nécessairement à des tâtonnements, il peut être fructueux de s’appuyer sur un support d’activités conçu pour engager les premières heures de cours.

Continuer la lecture

Renouveler le conseil de classe et stimuler la motivation scolaire

Le conseil de classe ! Redouté ou attendu, trimestriel ou semestriel, distributeur de félicitations ou de mises en garde… cette réunion de tous les professeurs d’une classe, du chef d’établissement, des représentants des élèves et des parents est organisée sous cette forme depuis 1985. Parfois, s’y agrègent d’autres personnels tels que les PSYEN, le médecin scolaire, les infirmiers scolaires.

L’orientation de cet article est subjectivement en faveur d’une transformation du conseil de classe afin de ne plus en faire un tribunal mais bien un lieu de conscientisation des apprentissages et donc de stimulation de la motivation scolaire.

Continuer la lecture

Programme national d’œuvres pour l’enseignement de français dans les classes de première générale et de première technologique en 2019-2020

Le programme de français fixe quatre objets d’étude pour la classe de première : la poésie du XIXe siècle au XXIe siècle, la littérature d’idées du XVIe siècle au XVIIIe siècle, le roman et le récit du Moyen Âge au XXIe siècle, le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle.

Chacun des objets d’étude associe une œuvre (ou une section substantielle et cohérente d’une œuvre) et un parcours permettant de la situer dans son contexte historique et générique.

Le programme national de douze œuvres, renouvelé par moitié tous les ans, définit trois œuvres par objet d’étude, parmi lesquelles le professeur en choisit une et son parcours associé. (Note de service n° 2019-032 du 1-4-2019.)

Continuer la lecture