Donner le goût de l’Histoire : l’enjeu de la lecture historienne au lycée

Comme pour toutes les sciences sociales, l’apprentissage de l’Histoire nécessite une confrontation directe avec la réflexion d’un auteur, avec son cheminement intellectuel, la manière dont il pense son art, son « métier ». L’expérience de cours d’historio-graphie donnés à l’université en deuxième année de licence montre cependant que trop d’étudiants, à ce stade avancé de leurs études historiennes, n’ont ni lu ni annoté des ouvrages ayant marqué la pensée historique. Sans compter leur ignorance des dernières recherches ou des thèses plus « classiques » dont certaines, pourtant lointaines, conservent toute leur utilité documentaire pour des esprits en formation. Continuer la lecture

L’histoire scolaire, un passé recomposé au présent

Parmi toutes les disciplines proposées par notre système scolaire, l’histoire peut revendiquer une place particulière. Obligatoire jusqu’au collège puis solidement installée dans les programmes du lycée général et professionnel, l’histoire scolaire n’a pas qu’une vocation intellectuelle de connaissances. Elle est matière à enseigner à nos élèves, non pas une histoire académique et universitaire mais, dans la lignée de la pensée d’Ernest Lavisse, elle propose une réflexion sur le temps (et l’espace puisqu’elle est alliée à la géographie) et son altérité.

Il s’agit de mettre les élèves à distance d’eux-mêmes pour leur faire prendre conscience de l’épaisseur temporelle de nos sociétés, de notre cadre de vie qui est le produit d’une succession d’expériences culturelles ou politiques, ajoutées générations après générations et qui appellent le changement mais également la continuité. Cette approche éminemment politique sur le temps mouvant ne vise pas uniquement à décrire les hommes et leurs sociétés. Elle tente de faire comprendre les différentes expériences et les pratiques éprouvées, les luttes et les rêves [1] des humanités passées.

Continuer la lecture

Rentrée masquée, rentrée bâillonnée ?

Le masque n’aura pas pris de vacances : tout l’été il aura fait l’actualité, non seulement des médias, mais aussi de la communication ministérielle.

Oubliés les résultats ahurissants du bac 2020, oubliées les saturations de Parcoursup, oubliées les vacances apprenantes, oublié  le recrutement chaotique des enseignants, oubliées les impasses de la réforme du bac : le masque est devenu l’unique objet de l’attention scolaire, au point de se demander si rentrée masquée ne signifie pas rentrée bâillonnée… Continuer la lecture

Conseils pratiques pour les professeurs stagiaires de lettres en vue d’une rentrée… singulière

La rentrée de l’année scolaire 2020-2021 s’annonce très particulière en raison des risques sanitaires encore présents sur l’ensemble de l’Hexagone et des incidences du confinement auquel nous avons été soumis mars à juin derniers.
Ainsi, un certain nombre de données pratiques méritent d’être explicités à l’intention des professeurs stagiaires, afin de leur faciliter une rentrée à bien des égards « exceptionnelle ». Continuer la lecture

Territoires vivants de la République : les parents, partenaires de l’école

Depuis plus d’un an, L’École des lettres poursuit sur ce site et désormais en partenariat avec Le Monde de l’éducation, la vibrante aventure des « Territoires vivants de la République ».

Ces témoignages, réunis par Benoit Falaize, historien et spécialiste des questions éducatives, présentent des expériences pédagogiques qui montrent que, jusque dans ses territoires prétendument perdus, l’école peut rester fidèle à l’idéal républicain d’émancipation par la connaissance.

Continuer la lecture