Cinq mots-clefs pour préparer la rentrée

Entre les murs, de Laurent Cantet, 2008. François (François Bégaudeau), jeune professeur de français, face à sa classe de 4e dans un collège réputé difficile du 20e arrondissement de Paris.

PÉDAGOGIE. La réussite au concours du capes ou de l’agrégation de lettres constitue le sésame qui ouvre les portes de la classe aux nouveaux professeurs. Quelles informations leur donner afin qu’ils se représentent les difficultés et enjeux de leur nouveau métier avant de pénétrer « entre les murs » ? Conseils aux néo-titulaires 2021 sous forme de mots-clés.

Continuer la lecture

Capes de Lettres : la composition est remplacée par une dissertation

Le Capes de Lettres, dont les épreuves d’admission se tiendront cette année entre le 9 juin et le 1er juillet, va être réformé. La composition française notamment sera remplacée par une dissertation. Cette modification permettra  aux candidats de travailler sur un corpus de référence. Elle ouvre aussi des perspectives de renouvellement du regard sur les œuvres et de nouveaux champs de recherche.

Continuer la lecture

« Tiens voilà du boudin ! » Écritures de la marginalité dans « L’Homme foudroyé », de Blaise Cendrars. Agrégation 2020

À la mémoire de Luce Briche

 En 1943, après une assez longue période de silence qui correspond à la guerre, Blaise Cendrars reprend la plume pour écrire le premier tome de son autobiographie. Un souci de vérité constant et réitéré, un narrateur identifié à l’auteur, un narrateur présent comme personnage principal… cela suffit, le pacte autobiographique est signé et le programme de lecture établi.

Cependant, pour l’auteur, « Ce sont des mémoires sans être des mémoires. » Le lecteur est entraîné dans un monde fragmenté, en proie à une métamorphose, qui rend l’identification difficile, aussi bien dans l’espace traversé de parcours innombrables, que dans le temps, bousculé lui-aussi, par le jaillissement ou la secrète présence de souvenirs inexplorés.

Continuer la lecture

« Cinna », de Pierre Corneille (agrégation 2019)

“Auguste et Cinna ou la clémence d’Auguste”, de Gabriel Bouchet (1759-1842) © Musée national du château de Versailles

Sous le voile, une spiritualité chrétienne

Vers la fin du XVIIe siècle (1674), Boileau dans son Art poétique formule un interdit qui est déjà respecté depuis longtemps en littérature, mais aussi en art :

« De la foi d’un Chrétien, les mystères terribles
D’ornements égayés ne sont point susceptibles.
L’Évangile à l’esprit n’offre de tous côtés
Que pénitence à faire et tourments mérités. »

Art poétique, chant troisième.

Corneille, on le sait, ne respectera pas toujours cette sentence puisqu’en 1642 il donnera Polyeucte, une tragédie à sujet chrétien où le héros ne renonce en rien à sa gloire mais la fonde sur la gloire céleste obtenue grâce au martyre. Cette liberté de l’auteur ne fut pas bien accueillie. « Le christianisme avait extrêmement déplu », écrit Voiture. On pense que Cinna (1641) se conforme mieux à cette règle du classicisme qui consiste à prendre l’Antiquité grecque, romaine et l’Olympe pour cadre des tragédies, de la littérature et de l’art.

Continuer la lecture

La machinerie du désir dans «L’Éducation sentimentale», de Gustave Flaubert (agrégation 2019)

Gustave Flaubert, "L'Éducation sentimentale"« Mais lassé, plein de désirs contradictoires et ne sachant même plus ce qu’il voulait, il éprouvait une tristesse démesurée, une envie de mourir » (II, 4, p. 234). Le désir est omniprésent dans L’Éducation sentimentale. Le héros est travaillé par toutes sortes de désirs. La tradition grecque voit le désir comme un manque, donc une souffrance que le sujet s’empresse de calmer en le satisfaisant.

Épicure les classe selon qu’ils sont nécessaires ou non, naturels ou non. Il en distingue principalement six auxquels le christianisme a associé des péchés capitaux quand ces désirs sont désordonnés : – désir de nourriture (gourmandise), – désir charnel (luxure), – désir d’argent (cupidité), – désir de pouvoir (envie), – désir de gloire (orgueil). On peut ajouter le désir de vérité.

L’Éducation sentimentale nous semble une illustration parfaite de la peinture du débordement de tous les désirs, d’une effervescence qui entraîne une disparition du sujet, emporté dans un flux de fantasmes.

Continuer la lecture

La parole dans les « Lais » de Marie de France (agrégation 2019)

Méta-poétique du « Chèvrefeuille » et du « Rossignol »

« On pourrait faire reproche à notre auteur d’une certaine sécheresse. Il est évident que le style narratif des lais manque un peu de chair. Les phrases sont réduites à l’essentiel. » Ces remarques de Philippe Ménard dans Les Lais de Marie de France. Contes d’amour et d’aventure du Moyen Âge, soulignent un fait objectif. Reste à l’interpréter.

Cette esthétique de la brièveté, cette économie de moyens, ce dépouillement, doivent être mis en relation avec la conception de la parole et de la communication, dans l‘œuvre.

Continuer la lecture

“Amélioration des taux de recrutements aux Capes 2018”? Une communication en trompe-l’œil

Capes 2018Faut-il se féliciter du nombre de postes pourvus aux différents Capes cette année comme le fait le Ministère ? Carton plein en Histoire-Géo, en Anglais, en Lettres modernes, progrès spectaculaires en Allemand et en Mathématiques : miracle, résurrection, retour de l’attractivité, faudrait-il retrouver la foi en une profession où “plus d’une personne sur cinq par génération est suffisamment attirée par les métiers de l’éducation pour passer un concours de recrutement“?

Ces mots  fameux des Lettres persanes de Montesquieu me reviennent en ce jour de communiqué triomphal : ” Ce roi  est un grand magicien.”

Continuer la lecture