Cinq mots-clefs pour préparer la rentrée

Entre les murs, de Laurent Cantet, 2008. François (François Bégaudeau), jeune professeur de français, face à sa classe de 4e dans un collège réputé difficile du 20e arrondissement de Paris.

PÉDAGOGIE. La réussite au concours du capes ou de l’agrégation de lettres constitue le sésame qui ouvre les portes de la classe aux nouveaux professeurs. Quelles informations leur donner afin qu’ils se représentent les difficultés et enjeux de leur nouveau métier avant de pénétrer « entre les murs » ? Conseils aux néo-titulaires 2021 sous forme de mots-clés.

Continuer la lecture

Oraux du Capes : la prime aux programmes ?

Crédit photo : ministère de l’Education nationale

En septembre 2021, les nouvelles maquettes de formation des enseignants seront mises en œuvre dans les INSPÉ. Il s’agira donc d’une année probatoire. En attendant, la publication des sujets « zéro » corrigés donne une première idée de la philosophie des deux nouvelles épreuves orales d’admission.

Par Antony Soron, maître de conférences, formateur agrégé de lettres, INSPÉ Sorbonne Université.

Continuer la lecture

Culture et éducation dans les sujets de concours des Écoles de commerce en 2021

Entre les lignes des sujets de concours

Coïncidence ou convergence, les sujets de Lettres / Culture générale des concours d’Écoles de commerce ont étonnamment porté en ce printemps 2021 sur une seule et même problématique : culture et éducation. À croire que les concepteurs tenaient à faire passer un message à travers leur choix de sujets.

Continuer la lecture

Capes de Lettres : la composition est remplacée par une dissertation

Le Capes de Lettres, dont les épreuves d’admission se tiendront cette année entre le 9 juin et le 1er juillet, va être réformé. La composition française notamment sera remplacée par une dissertation. Cette modification permettra  aux candidats de travailler sur un corpus de référence. Elle ouvre aussi des perspectives de renouvellement du regard sur les œuvres et de nouveaux champs de recherche.

Continuer la lecture

Connaissez-vous le nouveau Parcours préparatoire au professorat des écoles (PPPE) ?

Recruter des professeurs en primaire (CRPE) ou secondaire (CAPES) devient tellement difficile que l’on est presque enclin à accueillir avec sympathie et bienveillance toute tentative d’amélioration de l’accès au métier d’enseignant.

C’est donc avec attention qu’il faut regarder la dernière expérimentation du ministère, le nouveau Parcours préparatoire au professorat des écoles (PPPE) proposé à tous les futurs bacheliers 2021, et accessible en formulant ses vœux dès maintenant sur Parcours Sup.

Continuer la lecture

L’épreuve d’ancien français menacée de suppression au CAPES

Extrait d’une copie des « Serments de Strasbourg » (842) réalisée à Soissons au Xe siècle

Aristote, on le sait, définit la vérité comme la correspondance entre ce qui est dit et ce qui est. Chacun jugera du traitement réservé à la vérité par le ministère lorsque ce dernier exprime sa considération pour les enseignants, son souci de leurs compétences, sa reconnaissance pour leur mission républicaine, éducative et culturelle, et, dans le même temps, porte coup sur coup à la formation disciplinaire, à la qualité des concours de recrutement, au savoir comme fondement du métier de professeur. Continuer la lecture

Formation des enseignants : le projet de réforme du CAPES, une réforme à contre-sens ?

Le 10 septembre 2020, la section 9 du Conseil national des universités (« Langue et littérature françaises ») a soumis une motion de défiance sur la réforme de la formation et du recrutement des enseignants impliquant à la fois le Master MEEF et le concours du CAPES. Loin de n’être qu’un mouvement d’humeur antiréformiste, le texte des universitaires relaie en profondeur les inquiétudes de l’ensemble des acteurs de la formation. Continuer la lecture

Les « classiques » au collège et au lycée

« Un classique est quelque chose que tout le monde voudrait avoir lu et que personne ne veut lire », écrivait judicieusement Mark Twain. « Les classiques sont ces livres dont on entend toujours dire : “Je suis en train de le relire…”  et jamais : “Je suis en train de le lire” », renchérissait Italo Calvino.

Deux définitions lucides – et donc cruelles – par deux écrivains eux-mêmes réputés « classiques », sans oublier Flaubert qui, dans son Dictionnaire des idées reçues, inscrit à l’entrée « Classiques » : « On est censé les connaître… » Continuer la lecture