La Saison Africa2020 aura bien lieu !

Le mercredi 4 novembre dernier s’est tenue à la Cité des Sciences de Paris la conférence de presse de lancement de la Saison Africa2020.

Reportée de juin-décembre 2020 à décembre-juillet 2021 suite à la crise sanitaire et au premier confinement, cette Saison panafricaine très attendue doit se dérouler en France sur tout le premier semestre de l’année prochaine.

Continuer la lecture

Aimons-nous nos étudiants?

Entre le dernier « Rapport sur la pauvreté en France 2020-2021 », qui recense près de 25 % des jeunes de 18 à 29 ans vivant sous le seuil de pauvreté (885 € / mois), l’enquête de l’association Article 1 sur le sentiment de détresse mentale éprouvé par les étudiants au cours de ce deuxième confinement, et le cri d’alarme d’un collectif de présidents d’université évoquant une « bombe à retardement sociale et humaine », il y a de quoi s’inquiéter et s’indigner de l’indifférence générale qui entoure le sort d’une jeunesse sacrifiée aux priorités sanitaire et économique. Continuer la lecture

« Ma part de Gaulois » & « La part du Sarrasin », de Magyd Cherfi : une si difficile intégration…

L’actualité dramatique de ces dernières semaines nous ramène à la question lancinante de l’intégration de populations d’origine étrangère en France. Question récurrente du champ politique et social qui anime des courants extrêmes et nourrit xénophobie et montée des violences contre les personnes et les groupes. « Migrants », « communautarisme », « séparatisme », « islamophobie » sont désormais devenus des repoussoirs aux maux de notre société. La situation actuelle sur le front de l’acceptation de l’autre paraît bien dramatique aujourd’hui. Continuer la lecture

Enseignants : le mal-être en chiffres

Qu’on ne dise pas que les enseignants  ne sont pas écoutés : le ministère met en ligne les articles, études, enquêtes, statistiques du dernier numéro de la revue Éducation & Formations qui se veut – circonstances obligent – « un hommage à tous ceux qui ont assuré un lien pédagogique avec leurs élèves pendant cette période sans précédent ».

En abordant aussi bien les conditions de vie familiale des enseignants, leurs origines sociales, leurs conditions d’exercice, la perte d’attractivité du professorat des écoles, la promotion des femmes au sein de la direction des établissements scolaires ou encore la construction de la reconnaissance, cette publication de la DEPP (Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance) joue la transparence sans prendre trop de risques, tant les conclusions des diverses études brossent un tableau sans surprise et sans scandale du métier d’enseignant. Continuer la lecture

« Thésée, sa vie nouvelle », de Camille de Toledo : absorber la peur 

L’époque, y compris sur le plan littéraire, est aux révélations intimes, aux règlements de compte, aux quêtes d’identité ou, plutôt, « identitaires », dans lesquelles des écrivains se reconnaissent selon leur genre, leur couleur de peau ou d’autres « problématiques » ou symptômes.

La rentrée est apparue pleine de confessions et de réquisitoires. C’est sans doute « vendeur ». Continuer la lecture

« Samarcande », d’Amin Maalouf : « Quel règne est pire que celui de la vertu militante ? »

L’œuvre d’Amin Maalouf a élargi son lectorat quand Le Rocher de Tanios (Grasset) a obtenu le prix Goncourt en 1993. Dès lors, l’écrivain d’origine libanaise est devenu le compagnon de route de nombreux lecteurs, depuis Les Échelles du Levant (Grasset, 1996) jusqu’aux Désorientés (Grasset, 2012) en passant par son essai, Les Identités meurtrières (Grasset, 1998). Samarcande (Lattès, 1988), un roman bien plus ancien, présente pourtant une actualité saisissante, à même de promouvoir, pour reprendre le propos de Paul Ricœur, « une laïcité dynamique, active, polémique, dont l’esprit est lié à celui de discussion publique » (La Critique et la Conviction, Calmann-Lévy, 1995). Continuer la lecture

Langues et cultures de l’Antiquité : Vivre dans la cité

Ulysse et les Sirènes

Ulysse et les Sirènes, vase grec à figures rouges, Ve siècle av. J.-C., British museum.

Ce parcours qui s’inscrit dans les nouveaux programmes de Langues et cultures de l’Antiquité a été réalisé par des élèves confinés, guidés par une professeure confinée elle aussi, dans un souci de « continuité pédagogique ». C’est pourquoi ses supports sont essentiellement audio et visuels, podcasts et iconographies accompagnant les textes.

Il peut tout aussi bien être fait par groupes, en classe, au CDI ou en salle informatique. Une séquence autour de la question « Tous citoyens ? Intégration, assimilation, exclusion » peut succéder à ce parcours.

Continuer la lecture

« Ejo », de Beata Umubyeyi Mairesse et le génocide des Tutsi au Rwanda

Beata Umubyeyi Mairesse

Beata Umubyeyi Mairesse

Ejo, de Beata Umubyeyi Mairesse, n’est pas un témoignage, comme celui des nombreux rescapés du génocide des Tutsi du Rwanda en 1994. C’est un recueil de onze nouvelles qui ont toutes en commun une femme comme personnage principal.

Cependant, même si elle fait le choix de la fiction et donc de mettre une distance entre Elle et l’Histoire, Beata Umubyeyi Mairesse témoigne d’un génocide dont elle est une survivante et il paraît indispensable, afin d’exploiter l’œuvre sans passer à côté de l’essentiel, de fournir quelques repères historiques.

Dans son introduction, et c’est le seul moment où elle parle d’elle, elle dit « J’avais quinze ans, à la veille du génocide » et elle explique comment elle a dû renier sa langue maternelle pour sauver sa vie.

Continuer la lecture