Pourquoi Odysseum, la maison numérique des humanités ?

Mis en avant

L’enlèvement d’Europe, fresque ornant la voûte du caldarium de la villa de Poppée à Oplontis (Campanie), env. 50 après J.-C. © Gilles Collognat

Odysseum était déjà en germe dans le rapport Les Humanités au cœur de l’école (chapitre 9). Il est le projet réalisé d’une arche numérique de la culture classique. Ce bateau de papier, dont le nom est tiré de celui d’Ulysse, héros agile et ingénieux, est devenu un vaisseau numérique dans sa première phase d’élaboration. Il doit encore border ses voiles, effectuer quelques réglages et intégrer des services complémentaires, afin d’atteindre dans quelques mois sa vitesse de croisière, naviguant à la fois dans l’espace et dans le temps.

Continuer la lecture

Un microcosme français : « 209 rue Saint-Maur Paris Xe, autobiographie d’un immeuble », de Ruth Zylberman

« 209 rue Saint-Maur Paris Xe autobiographie d’un immeuble », de Ruth ZylbermanGlaner, gratter, creuser : ces verbes sont ceux qu’Agnès Varda ou Perec employaient, dans leurs films tel Mur murs ou des livres comme Espèces d’espaces. Ces actions à la fois banales et minutieuses, Ruth Zylberman les mène pour tracer l’autobiographie d’un immeuble, dans un quartier chargé d’Histoire, à Paris.

Ce 209 rue Saint-Maur a tout vu, de 1848 à 2020 et surtout en 1870, 1942 et 2015. Comme l’écrit l’auteure, au sujet d’un funeste soir de novembre, « Dans ces topographies superposées se jouait la façon dont la violence et la destruction viennent s’imposer au cœur des plus intimes chemins. »

Continuer la lecture

La réforme du bac 21 offrait une occasion exceptionnelle…

Réformer le bac offrait une occasion exceptionnelle. On allait enfin adapter ce diplôme à de nouvelles réalités, le penser à l’aune des filières universitaires, des besoins en matière d’emploi et des certifications analogues en Europe. On allait procéder à des concertations fructueuses avec les acteurs de terrain, et réfléchir à la philosophie de ce diplôme.

Au passage, on pouvait même rêver de revaloriser la scolarisation à l’heure où elle est tellement décriée, de redonner confiance aux enseignants, de réaliser des économies conséquentes et même de modifier notre représentation de l’évaluation.

Tout était possible notamment grâce à l’introduction du contrôle continu.

Continuer la lecture

2020 : quel avenir pour l’école ?

Non, 2020 ne sera pas une bonne année pour les enseignants, ni 2020 et la réforme des retraites ni les années suivantes, à entendre les échos de ce qui se prépare sur le statut des fonctionnaires (plus de précarisation), le service des enseignants (plus d’obligations), le recrutement (plus de professionnalisation), les programmes et les nouvelles épreuves…

Continuer la lecture

Où est Charlie ? Cinq ans après les attentats de 2015

"L'Après-Charlie". Vingt questions pour en débattre sans tabou"

Paris, Carreau du Temple, novembre 2015 © CR

« Les sociétés se maintiennent parce qu’elles sont capables  de transmettre d’une génération à une autre leurs principes et leurs valeurs. À partir du moment où elles se sentent incapables de rien transmettre,  ou ne savent plus quoi transmettre et se reposent sur les  générations qui suivent, elles sont malades. »
Claude Lévi-Strauss dans De près et de loin,  entretien avec Didier Eribon, Seuil, 1988, p. 222.

La France et avec elle une partie du monde ont commémoré le cinquième anniversaire des attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, qui ont fait dix-sept victimes dont deux agents des forces de l’ordre à Paris et Montrouge, auxquelles il faut ajouter les trois terroristes abattus. Le 7 janvier 2015 tombaient sous les balles de deux terroristes radicalisés une grande partie des caricaturistes et journalistes de la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo.

Continuer la lecture

« Phèdre », de Racine, mise en scène Brigitte Jacques-Wajeman

« Phèdre », de Racine, mise en scène Brigitte Jacques-Wajeman

La Phèdre de Brigitte Jacques-Wajeman donne l’occasion de faire l’expérience instantanée, brutale, totale, de l’univers de la tragédie racinienne, avec son atmosphère oppressante, étouffante, asphyxiante, ses personnages en proie au désordre, à la catastrophe, dans une langue poétique et pourtant transgressive, sublime et pourtant violente. Cette plongée dans la fureur des passions est un voyage nécessaire et salutaire.

Continuer la lecture

« Vie de Gérard Fulmard », de Jean Echenoz

« Vie de Gérard Fulmard », de Jean EchenozDans Envoyée spéciale, le précédent roman de Jean Echenoz, tout commençait par un enlèvement rue Pétrarque. Vie de Gérard Fulmard commence par une explosion surprenante Porte d’Auteuil dans ce même XVIe arrondissement.

La vraie différence est que Constance, la jeune femme kidnappée se retrouvait dans la Creuse, non loin des Cards (on verra l’importance de ce lieu plus tard) puis en Corée du Nord, alors que Fulmard, résident de la rue Erlanger ne sort jamais de Paris, sinon pour de brefs moments dans la banlieue ouest de la capitale.

Continuer la lecture

« Les Filles du docteur March », de Greta Gerwig

« Les Filles du docteur March », de Greta GerwigDe toutes les adaptations cinématographiques du célèbre roman de Louisa May Alcott, Les Quatre Filles du docteur March (Little Women, 1868), celle réalisée aujourd’hui par l’actrice-réalisatrice Greta Gerwig (Frances Ha, 2012 ; Lady Bird, 2017), est assurément la plus convaincante et la mieux incarnée.

Nous sommes ici loin des mises en scène, certes honorables mais quelque peu désuètes (a fortiori pour le jeune public), des George Cukor (1933) et Mervyn LeRoy (1949), et plus encore de la version platement illustrative que Gillian Armstrong livra en 1994.

Continuer la lecture