« La Collection », d’Harold Pinter, mise en scène de Ludovic Lagarde

« La Collection », d’Harold Pinter, mise en scène de Ludovic Lagarde

« La Collection », d’Harold Pinter, mise en scène de Ludovic Lagarde © Gwendal Le Flem-

Blanc, d’un côté, noir, de l’autre. L’espace scénique de La Collection d’Harold Pinter (1930-2008), pièce écrite en 1961, se divise en deux.

À gauche (blanc), un couple : Stella (Valérie Dashwood) et James (Laurent Poitreneaux), habitants de Chelsea, le coin des artistes. À droite (noir), un autre couple : Harry (Mathieu Amalric) qui héberge Bill (Micha Lescot), amis et créateurs de modes du très chic quartier de Belgravia, situé également à Londres.

Lire la suite

Une soirée Paul Claudel sur France Culture, proposée par Jean-Pierre Jourdain

« Elle a été la seule femme que j’ai passionnément aimée, celle qui a joué dans ma vie tout le rôle qu’une femme pouvait y jouer. » Paul Claudel.

Enregistrée le 26 janvier 2019 au Théâtre de la Ville « Une journée avec Paul Claudel », suivie de « La création du Soulier de satin à la Comédie-Française sous l’Occupation » a été proposée par Jean-Pierre Jourdain le10 mars sur France Culture. Cette émission est maintenant podcastable.

Lire la suite

Humanités, littérature et philosophie : un enseignement de spécialité repoussoir ?

Les faits parlent d’eux-mêmes, les classes de Première L se dépeuplent à vitesse grand V. Il était donc attendu que l’architecture du nouveau baccalauréat réactive l’intérêt pour les humanités en offrant des options attractives.

L’enseignement de spécialité d’humanités, littérature et philosophie de la classe de première de la voie générale dont le programme a été mis à jour par l’arrêté du Journal officiel du 17 janvier 2019 remplit-il vraiment ce contrat ?

Lire la suite

Œuvres recommandées de la 6e à la 3e: albums, littérature de jeunesse, classiques, théâtre, bande dessinée

Mis en avant

Le site Éduscol offre une matière riche et d’une grande variété, mais les documents mis en ligne sont parfois difficiles à trouver, notamment lorsqu’il s’agit de repérer quelles sont les œuvres dont la lecture ou l’étude détaillée sont recommandées par le ministère de l’Éducation nationale.

C’est pourquoi L’École des lettres a recensé dans ce numéro (3, 2018-2019) les titres parus à l’école des loisirs et aux éditions Rue de Sèvres conseillés par le Ministère aussi bien dans les documents d’accompagnement des programmes, de la 6e à la 3e, que dans la sélection « Littérature pour les collégiens », parue fin 2017, et dans les sélections spéciales « Première et Seconde Guerres mondiales ».

Lire la suite

Comment jouer les classiques ? Le match théâtres privés / théâtres publics

Benjamin Lavernhe et Didier Sandre dans « Les Fourberies de Scapin », mise en scène de Denis Podalydès, scénographie d’Éric Ruf, à la Comédie-Française

D’un côté Lambert Wilson dans Le Misanthrope au Comédia Théâtre Libre, Daniel Auteuil dans Le Malade imaginaire au Théâtre de Paris, de l’autre Les Fourberies de Scapin de Denis Podalydès à la Comédie-Française ou, il y a peu encore, L’École des femmes de Stéphane Braunschweig à l’Odéon : théâtres privés et théâtres nationaux différent radicalement dans leur manière de jouer les classiques, et nous interrogent sur la mémoire portée aux œuvres patrimoniales.

L’amateur non averti pourrait s’imaginer en effet trouver à la Comédie-Française la conservation la plus fidèle de nos pièces classiques et à l’inverse trouver dans les théâtres privés les représentations les plus libres de nos chefs d’œuvre. Or il n’en est rien : le conservatisme froid et mort est du côté du privé, le conservatisme vivant et inspiré est du coté du public. Lire la suite

La fortune scénique d’«Hernani», de Victor Hugo

25 février 1830 : la « bataille d’“Hernani” »

Le premier grand drame romantique français s’est moins fait connaître par sa publication que par sa création scénique, qui a constitué une véritable révolution, tant elle a choqué le public habituel des théâtres parisiens.

Amorcée avec fracas lors de cet événement théâtral appelé la « bataille d’Hernani », la carrière de la pièce à la scène s’est ensuite apaisée, sans pour autant être moins notoire.

Lire la suite

Séquence : « Hernani », de Victor Hugo

L’objet d’étude « Lire, écrire, publier » dont la formulation consiste en une énumération de trois infinitifs renvoie au processus de la création littéraire et à la réception de l’œuvre qui en résulte.

Le verbe « lire » peut évoquer deux lectures distinctes, selon les sujets qu’on lui confère : s’agit-il de recenser les lectures effectuées par l’auteur et qui ont pu influencer la conception de son œuvre ou s’agit-il des lectures faites par les différentes destinataires (nos élèves compris) de l’œuvre en question ?

Lire la suite

« Nomadland », de Jessica Bruder, le pays de nulle part

Jessica Bruder, "Nomadland"Avec Nomadland, Jessica Bruder propose une vision inquiétante de l’Amérique contemporaine : le road-trip bricolé des seniors américains qui sillonnent aux volants de camionnettes aménagées l’Amérique des jobs précaires.

« Linda était prête à revoir le monde s’ouvrir devant elle après avoir été réduit à la taille d’un canapé. Elle avait trop longtemps été privée de sa chère liberté et de la bouffée d’air que lui apportait la route. Il était temps de mettre les voiles. »

Ces quelques mots qui pourraient figurer dans la bouche d’un héros de Kerouac sont ceux d’une sexagénaire. Elle ne part plus pour vivre la grande expérience américaine de la Beat Generation mais parce qu’elle est gênée de vivre chez ses enfants, sur un canapé. Quant au rêve américain, l’auteure du livre, Jessica Bruder, y insiste, il est actuellement confiné à la gratuité des parkings.

Lire la suite