Un atelier d’écriture poétique à partir de la photographie en classe de seconde

 

Un atelier d’écriture poétique à partir de la photographie en classe de seconde

« M’aimez-vous assez pour placer un cadenas à mon nom sur le pont des Arts ? »

Imager / Imaginer

Quand photographie et écriture se co-fondent

Atelier d’écriture poétique à partir de la photographie en classe de seconde
mené en partenariat avec Charlotte Escamez, artiste intervenante

Lire la suite

« Bel-Ami », de Guy de Maupassant, proposition de séquence

"Bel-Ami", de Maupassant, dans l'édition de Xavier-Laurent Petit, "Classiques abrégés"Bel-Ami, roman de Maupassant qui parut tout d’abord en feuilleton dans Gil Blas (du 6 avril au 30 mars 1885), retrace la fulgurante ascension d’un « aventurier » de la Belle Époque. L’histoire se déroule entre le 28 juin 1880 et le 20 octobre 1882, sous la présidence de Jules Grévy (30 janvier 1879 – 2 décembre 1887).

La classe sociale triomphante est issue de la finance et des affaires ; elle pactise avec les journaux qui, depuis la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, sont devenus un support politique et financier. Le personnage du baron Walter est, dans le roman, une figuration de cette collaboration. Les agiotages provoqueront d’ailleurs le scandale du krach de l’Union Générale en 1882, évoqué par Émile Zola dans L’Argent.

Maupassant avait lui-même été journaliste pour Gil Blas, journal de centre gauche, mondain et boulevardier, mais aussi pour L’Écho de Paris, Le Figaro et La Revue des Deux Mondes. Il écrivit également, pour Le Gaulois, des reportages sur l’Algérie, ainsi que des chroniques mondaines sur les salons et intérieurs d’artistes, qui inspireront les expériences journalistiques du personnage principal de Bel-Ami.

Lire la suite

Paroles de lycéens : des classes de seconde à la découverte du théâtre de Fassbinder

rainer-werner-fassbinderGwenaël Morin, metteur en scène lyonnais, a récemment monté deux pièces de Rainer Werner Fassbinder, Anarchie en Bavière et Liberté à Brême, au Centre dramatique régional de Tours.

Cela a été l’occasion pour des élèves de seconde de découvrir un dramaturge allemand engagé et d’être confrontés à la problématique de la mise en scène.

Quelle lecture Gwenaël Morin et son Théâtre permanent allaient-ils proposer d’une œuvre fortement politisée et dérangeante ? Quelles réactions les choix du metteur en scène allaient-ils susciter ?. Lire la suite

2001-2012 : réflexions sur les programmes de français au lycée

La conception et l’écriture d’un programme d’enseignement constituent à coup sûr un exercice difficile : il faut du talent pour en présenter un nouveau, cautionné et promu par l’institution, sans désavouer l’ancien, qui fut prescrit quelques années plus tôt…

De nos jours, les auteurs voudraient donner l’impression qu’ils bâtissent à chaux et à sable quand ils ne font que planter les décors éphémères du théâtre pédagogique. D’où ces textes, si habilement composés et argumentés qu’ils paraissent devoir échapper à toute contestation, d’autant que leur publication au BO les rend aussitôt sacrés.

Pourtant, une question simple se pose :  le nouveau programme corrige-t-il les défauts du précédent et est-il plus adapté aux conditions réelles d’enseignement ? Lire la suite