L’enseignement de la colonisation et de la décolonisation et la lutte contre le racisme et les discriminations à l’école

Almanach du Petit Colon algérien, 1893

Almanach du Petit Colon algérien, 1893

Cet article a été écrit avant les attentats du 13 novembre dernier, pour l’université populaire organisée par la Maison des potes sur la question de la lutte contre le racisme. Les attentats ont bien entendu bouleversé la donne.

Depuis, beaucoup de prises de position, de tentatives d’explication, de décisions ont été adoptées. Il convient effectivement de répondre à certaines causes urgentes mais aussi de continuer à réfléchir sur d’autres facteurs profonds, directs et indirects.

Tahar Ben Jelloun, dans un article intitulé « Le terrorisme expliqué aux enfants », publié dans Le Monde daté du 28 novembre, insistait en conclusion sur la nécessité de lutter contre le racisme à l’école :

« La sécurité garantie à cent pour cent n’existe pas. Il y a le travail immédiat que fait la police, qui est nécessaire et très important, et puis il y a l’éducation sur le long terme. L’école doit intégrer dans ses programmes la lutte contre le racisme qui est souvent à la base de l’intolérance et du fanatisme qui se traduisent, dans la réalité, par l’exercice du mal absolu. »

Cet article voudrait essayer de donner quelques pistes pour aller dans ce sens. Elles sont bien entendu non exhaustives : il existe beaucoup d’autres manières pour lutter contre ce fléau. Je n’ai fait qu’évoquer celles que je connais le mieux.

Continuer la lecture

Reprendre le fil des apprentissages après le vendredi noir…

Unes des 15 et 16 janvier 2015

.

Lundi 16 novembre, malgré l’état d’urgence décrété par le chef de l’État, les craintes et angoisses que le week-end post-traumatique n’aura pas manquer de générer, avec toutes ces images d’horreur et ces paroles d’effroi qui ne cessent de passer en boucle, vont totalement bouleverser le retour en classe.

Comment, dès lors, pour un professeur de français, notamment, aborder le sujet qui fâche sans se laisser déborder par un flux de paroles à vocation cathartique ?

.

Continuer la lecture

La morale républicaine à l’école : des principes à la réalité

Ministère de l'Éducation nationale

La conférence de presse du 22 janvier 2015 de Najat Vallaud-Belkacem aurait dû être en principe celle des vœux pieux à la communauté éducative. Mais l’actualité s’est invitée avec cruauté, appelant plus que de simples paroles de circonstances. La ministre de l’Éducation nationale n’avait donc pas le droit à l’erreur en des temps où la parole politique forte devient une impérieuse nécessité.

Il apparaissait ainsi essentiel de revenir honnêtement sur la difficulté de réguler les échanges sur les événements tragiques encore omniprésents dans la mémoire collective.

Par là même, on peut savoir gré à la ministre de pointer du doigt les points de vue déviants exprimés par certains élèves endoctrinés par des discours-slogans et vulnérables aux théories fumeuses circulant sur la Toile.

L’éducation aux médias apparaît de fait pour Najat Vallaud-Belkacem comme la première clef pédagogique pour combattre les tentations obscurantistes. On ne peut que lui donner raison tout en rappelant que la presse a perdu du poids dans la circulation des idées et que le premier chantier à réinvestir reste l’appropriation du texte par les élèves. Pas simplement la « une » ou le titre choc, mais le texte, soit un énoncé susceptible de déployer ses réseaux de signification. En ce sens, très concrètement, la Semaine de la presse ne justifie-t-elle pas de redevenir une obligation pédagogique citoyenne – et ce dès les plus petites classes ?

Continuer la lecture

« Les Héritiers », de Marie-Castille Mention-Schaar

"Les Héritiers", de Marie-Castille Mention-SchaarPorté à bout de bras par une grande comédienne, Ariane Ascaride, Les Héritiers, de Marie-Castille Mention-Schaar est un beau sinon un grand film. Son titre même est un acte de foi dans la transmission des valeurs dans l’École de la République, malgré toutes les différences culturelles, religieuses et sociales.

Le film commence pourtant bien mal dans ce lycée Léon-Blum de Créteil, où une jeune fille vient récupérer son attestation de réussite au bac. La conseillère d’éducation et le proviseur lui refusent l’entrée dans l’établissement parce qu’elle porte un foulard.

Ils appliquent le règlement certes, mais cette scène emblématique illustre la limite du dialogue autour de deux principes tout aussi forts l’un que l’autre : la liberté d’expression et le principe de laïcité.

Continuer la lecture

Concours national de la Résistance et de la déportation 2013-2014 : « La libération du territoire et le retour à la République »

concours-national-de-la-resistance-et-de-ladeportationLes modalités de participation au Concours national de la Résistance et de la déportation créé en 1961 par Lucien Paye, ministre de l’Éducation nationale, à la suite d’initiatives d’associations et particulièrement de la Confédération nationale des combattants volontaires de la Résistance (CNCVR), sont précisés dans le BOÉN n° 22 du 30 mai 2013.

Ce concours a pour objectif de « perpétuer chez les jeunes Français la mémoire de la Résistance et de la déportation afin de leur permettre de s’en inspirer et d’en tirer des leçons civiques dans leur vie d’aujourd’hui ».

Pour l’année 2013-2014, le thème suivant a été arrêté : « La libération du territoire et le retour à la République ».

Continuer la lecture