Cinéma et littérature : « Briser la ligne du temps ». Entretien avec Éric Vuillard

Éric Vuillard, "Tristesse de la terre"Éric Vuillard vient de publier Tristesse de la terreUne histoire de Buffalo Bill Cody. Ce récit s’éloigne des lieux que la littérature française a l’habitude d’emprunter en se tournant vers l’Amérique, celle des Indiens, du spectacle, celle qui réécrit sa légende et qui s’efforce de la rendre matérielle.

Il s’approprie par la littérature et par l’utilisation de la photographie ce qui était venu jusqu’à nous le plus souvent par les moyens du cinéma. Son film, Mateo Falcone, vient d’être distribué. Bien qu’il puisse se présenter comme une adaptation, il s’agit avant tout d’une expérience singulière de spectateur, où se retrouvent la violence et la contemplation.

Le western est présent ici, comme une façon de s’approcher au plus près de ce récit aux allures de mythe, et d’un regard d’enfant.

Ces questions d’image, d’enfance et de création sont au cœur de cet entretien.

Continuer la lecture

Un diplôme universitaire de formation à l’écriture

Un diplôme universitaire de formation à l'écritureL’université de Cergy-Pontoise ouvre à la rentrée prochaine une formation diplômante sur un an de niveau Bac + 4, intitulé Écriture créative et métiers de la rédaction.

Fondé sur la pratique et la création, individuelle ou collective, et sur une culture linguistique, littéraire et artistique, ce diplôme universitaire original en région parisienne allie la perspective d’une formation dédiée aux apprentis écrivains et aux rédacteurs professionnels soucieux de développer leur créativité littéraire.

Les enseignants y trouveront non seulement une stimulation de leurs propres ressources créatives, mais une véritable formation pédagogique partagée avec les animateurs d’ateliers d’écriture.

Continuer la lecture

« Une promesse », de Patrice Leconte

"Une promesse", de Patrice LeconteLa réhabilitation d’un cinéaste complet

En découvrant Une promesse (2013), on se demande comment le réalisateur d’un film aussi profond et délicat a pu se « divertir » ces dernières années dans des productions que l’on peut oublier…  Et pourtant, le spectateur fidèle à Patrice Leconte depuis son mémorable Tandem (1987), a tout lieu de se réjouir de ce renouveau que son opus précédent, Le Magasin des suicides (2011), adapté du roman de Jean Teulet, avait déjà laissé espérer.

Alors que l’on pourrait croire que tout oppose l’esthétique de ses deux derniers films – un film d’animation et un autre en costumes –, il apparaît, à y regarder de plus près, que Patrice Leconte tente d’y combattre le même mal, la noirceur de vivre.

Sans doute est-il loin de remettre en cause l’aphorisme de Camus, « Il n’y a qu’un problème sérieux, c’est le suicide », mais en adoptant une fin « heureuse », il refuse de céder au pessimisme crépusculaire de la nouvelle de Stephen Zweig, « Le Voyage dans le passé », dont il s’est inspiré.

Continuer la lecture

Exposition des planches originales du « Horla », de Guillaume Sorel

"Le Horla", de Guillaume Sorel, d'après l'œuvre de Guy de Maupassant, Rue de Sèvres, 2014

« Le Horla », de Guillaume Sorel, d’après l’œuvre de Guy de Maupassant, Rue de Sèvres, 2014

Du jeudi 13 mars au samedi 5 avril 2014, la Galerie 9e Art, à Paris, galerie d’œuvres originales de bandes dessinées, expose une sélection de planches couleur de l’album Le Horla, d’après l’œuvre de Guy de Maupassant (Rue de Sèvres, 2014) , et de Hôtel particulier (Casterman, 2013), de Guillaume Sorel.

La mise en ligne et l’ouverture des réservations sur le site web de la galerie auront lieu le mercredi 12 mars à 18 h.

 Site web : www.galerie9eart.

• Galerie 9e Art, 4, rue Cretet, 75009 Paris, métros Anvers ou Pigalle.

La galerie est ouverte du mercredi au vendredi de 14 h à 19 h, et le samedi de 11 h à 13 h, et de 14 h à 19 h.

Continuer la lecture

« Le Horla », de Guillaume Sorel, d’après l’œuvre de Guy de Maupassant. Entretien

Guillaume Sorel © Isabelle Franciosa

Guillaume Sorel © Isabelle Franciosa

Cet entretien a été réalisé en décembre 2013, alors que Guillaume Sorel achevait les dernières planches du Horla.

Il permet de retracer les étapes de l’élaboration de l’album et la démarche adoptée par l’un des grands auteurs de la bande dessinée contemporaine.

Pourquoi s’est-il intéressé au Horla de Maupassant ? Comment a-t-il adapté un récit centré sur un seul personnage ? Comment met-on en image l’indicible ? Comment maintenir l’ambiguïté du personnage en image ? Comment peut-on faire percevoir sa perte progressive des repères ? Comment suggère-t-on le sentiment de  solitude et la peur ? À quelles autres œuvres fantastiques Guillaume Sorel est-il attaché ?

C’est à toutes ces questions que l’auteur de cette version graphique du « Horla » a bien voulu répondre. Nous l’en remercions vivement.

Continuer la lecture

« Le Horla », de Guy de Maupassant à Guillaume Sorel

"Le Horla", de Guillaume Sorel, d'après l'œuvre de Guy de Maupassant, Rue de Sèvres, 2014

« Le Horla », de Guillaume Sorel,
d’après l’œuvre de Guy de Maupassant,
Rue de Sèvres, 2014

« 8 Mai.

Quelle journée admirable ! J’ai passé toute la matinée étendu sur l’herbe, devant ma maison, sous l’énorme platane qui la couvre, l’abrite et l’ombrage tout entière.

J’aime ce pays, et j’aime y vivre parce que j’y ai mes racines, ces profondes et délicates racines, qui attachent un homme à la terre où sont nés et morts ses aïeux, qui l’attachent à ce qu’on pense et à ce qu’on mange, aux usages comme aux nourritures, aux locutions locales, aux intonations des paysans, aux odeurs du sol, des villages et de l’air lui-même.

J’aime ma maison où j’ai grandi. De mes fenêtres, je vois la Seine qui coule, le long de mon jardin, derrière la route, presque chez moi, la grande et large Seine, qui va de Rouen au Havre, couverte de bateaux qui passent. »

La nouvelle la plus célèbre de Maupassant, dont on vient de lire les premières lignes, a suscité de multiples analyses sur les conditions de sa rédaction et sur son auteur. L’adaptation en bande dessinée de Guillaume Sorel aux éditions Rue de Sèvres (mars 2014) incite à une nouvelle lecture de l’œuvre.

L’École des lettres lui consacre un numéro, « Le Horla », de Guy de Maupassant à Guillaume Sorel, dont voici le détail.

 

Continuer la lecture

« Bel-Ami », de Guy de Maupassant, proposition de séquence

"Bel-Ami", de Maupassant, dans l'édition de Xavier-Laurent Petit, "Classiques abrégés"Bel-Ami, roman de Maupassant qui parut tout d’abord en feuilleton dans Gil Blas (du 6 avril au 30 mars 1885), retrace la fulgurante ascension d’un « aventurier » de la Belle Époque. L’histoire se déroule entre le 28 juin 1880 et le 20 octobre 1882, sous la présidence de Jules Grévy (30 janvier 1879 – 2 décembre 1887).

La classe sociale triomphante est issue de la finance et des affaires ; elle pactise avec les journaux qui, depuis la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, sont devenus un support politique et financier. Le personnage du baron Walter est, dans le roman, une figuration de cette collaboration. Les agiotages provoqueront d’ailleurs le scandale du krach de l’Union Générale en 1882, évoqué par Émile Zola dans L’Argent.

Maupassant avait lui-même été journaliste pour Gil Blas, journal de centre gauche, mondain et boulevardier, mais aussi pour L’Écho de Paris, Le Figaro et La Revue des Deux Mondes. Il écrivit également, pour Le Gaulois, des reportages sur l’Algérie, ainsi que des chroniques mondaines sur les salons et intérieurs d’artistes, qui inspireront les expériences journalistiques du personnage principal de Bel-Ami.

Continuer la lecture

Harris Burdick et ses mystères

Le blogue de Marie BLe concours de nouvelles inspirées de l’album de Chris Van Allsburg, Les Mystères de Harris Burdick, est également ouvert  aux élèves canadiens de 11 à 14 ans, du 20 janvier au 30 avril 2014.

Professeurs, bibliothécaires et libraires sont invités à faire connaître ce concours original auprès de leurs élèves et de leurs lecteurs !

Les nouvelles primées seront mises en ligne sur le Blogue de Marie B mais aussi sur le site de l’École des lettres. Audience internationale assurée !

 

Continuer la lecture