« Birdman », d’Alejandro González Iñárritu, des super-héros aux anti-héros

« Birdman », d’Alejandro Gonzalez IñarrituL’acteur mythique  Riggan Thomson qui a interprété le superhéros Birdman tente de reconstruire sa carrière et son image à Broadway en interprétant sur scène l’adaptation théâtrale de la nouvelle Parlez-moi d’amour (What We Talk About When We Talk About Love) écrite par Raymond Carver en 1981.

Mais le narcissisme du comédien lui donne un trac insurmontable et cette remise en question l’angoisse au point de le plonger dans un véritable cauchemar éveillé.

C’est cet état de crise onirique que le cinéaste entend nous faire partager.

 

Continuer la lecture

« National Gallery », de Frederick Wiseman

"National Gallery", de Frederick WisemanJe suis depuis très longtemps le travail de Frederick Wiseman, documentariste américain né en 1930 à Boston, dont l’œuvre considérable ne peut se comparer qu’à celle des plus grands Français comme Chris Marker ou Raymond Depardon.

Il s’est attaché à brosser un portrait des grandes institutions nord-américaines : hôpitaux (Titicut Follies 1967, Hospital 1969, Near Death 1989), commissariats (Law and Order 1973), collèges (High School 1968), tribunaux (Juvenile Court 1975).

De plus en plus longs, ses films ont réussi à faire considérer le documentaire comme une œuvre à part entière, un essai cinématographique. Unregard d’une acuité sans concessions, l’absence d’interviews, de musique ajoutée, de commentaire off, de chronologie sont sa marque de fabrique. De longs segments thématiques qui se répondent par contrastes et symétrie, un son direct pris par lui-même créent une vision brute de la réalité qui sollicite la participation du spectateur.

Continuer la lecture