Ouverture des inscriptions aux concours enseignants 2016

Concours de recrutement d'enseignants, session 2016Les inscriptions à la session 2016 des concours de recrutement d’enseignants des premier et second degrés, de conseillers principaux d’éducation et de conseillers d’orientation-psychologues sont ouvertes du 10 septembre 2015, 12 heures, au 15 octobre 2015, 17 heures, heure de Paris.

25 000 postes seront ouverts aux concours cette année.

L’ensemble des étudiants en première ou deuxième année de master « Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation MEEF », les étudiants en première année ou deuxième année de master d’autres filières ainsi que les personnes déjà titulaires d’un diplôme de master (ou équivalent) peuvent s’inscrire à ces concours.

Continuer la lecture

Création du prix des Lyriades récompensant des mémoires en lettres et langue française

Les Lyriades de la langue française

Le prix des Lyriades va récompenser, pour la première fois, en 2013, cinq étudiants en master qui ont réalisé un mémoire en lettres et langue française particulièrement réussi sur le plan de la recherche et de la mise en œuvre linguistique (master 1 ou 2 de recherche ou master 1 ou 2 professionnel).

Parmi les universités signataires de conventions d’échanges culturels avec l’association des Lyriades, celles d’Angers et de Cergy-Pontoise ont participé, en 2012-2013, à l’attribution de ces prix pour leurs étudiants. Le jury est composé de huit agrégés de lettres, professeurs des universités, et d’un inspecteur.

C’est une première en France et cela augure bien des relations qui peuvent s’établir entre les établissements d’enseignement supérieur et les initiatives d’organismes, comme les Lyriades, qui cherchent à promouvoir la langue française et ses expressions linguistiques, littéraires, pédagogiques dans le monde. Cela est encourageant pour les étudiants, leurs maîtres, leurs disciplines et nous tous.

Continuer la lecture

Pour une École supérieure du professorat et de l’éducation

Mai 2011 : Pôle-Emploi recherche des candidats à l’enseignement. L’opération est un succès. Les demandes affluent.

Juin 2011 : les CAPES rendent leur verdict. Reflux de candidats. Des centaines de postes ne sont pas pourvus.

En mai, des gens non formés mais demandeurs ; en juin, des gens préparés mais recalés. Ici un nombre croissant d’intéressés ; là une érosion des candidatures.

Où est la logique quand d’un côté une absence de formation crée un désir de formation, et de l’autre un Master Enseignement crée un rejet des concours de recrutement ? Où est la logique quand se tournent vers l’enseignement ceux qui n’y songeaient pas, et s’en détournent ceux qui s’y étaient engagés ? Où les « prêts-à-tout » l’emportent en nombre sur les «prêts-au concours » ?. Continuer la lecture