Connectés pour apprendre. Les élèves et les nouvelles technologies

Connectés pour apprendre. Les élèves et les nouvelles technologiesLa dernière enquête de l’OCDE pour l’éducation fournit des informations sur les effets du numérique dans les apprentissages, en comparant les  résultats des tests de compréhension à l’écrit informatisé aux tests réalisés à l’écrit sur papier.

Quelques données méritent un commentaire.

Lire la suite

Les Français et la lecture : une enquête du CNL

Les Français et la lecture, une enquête du Centre national du livreLe Centre national du livre a commandé à l’institut Ipsos une enquête sur les pratiques actuelles des Français en termes de livre et de lecture.

L’objectif était de comprendre leur rapport au livre et à la lecture à travers l’analyse de leurs pratiques, de leurs perceptions et de leurs sources de prescription afin d’identifier les freins et les leviers de la lecture.

Les résultats de l’enquête sont déclinés en six rubriques : Les Français lisent-ils ? Comment deviennent-ils lecteurs ? Quelles sont leurs pratiques de lecture ? Où et comment se procurent-ils leurs livres ? Pourquoi lisent-ils ? Pourquoi ne lisent-ils pas plus ?

 

Lire la suite

De l’avenir faisons tablette rase ?

tablettesLes chiffres ont plu à la fin de l’année dernière, aux deux acceptions de ce participe passé malicieux.

Divers instituts de sondage et cabinets d’études les ont fait pleuvoir, tout d’abord :

Dès octobre 2013, un sondage Digital Book World – Play Collective indiquait qu’aux États-Unis 46 % des parents envisageaient d’offrir pour Noël une tablette à leur enfant de 2 à 13 ans. Selon le cabinet NPD Group Inc – un des leaders mondiaux des études de marché –, la tablette éducative était en passe de devenir le jouet le plus vendu en France en 2013.

La même étude indiquait qu’en moins d’un an, les ventes de tablettes préscolaires avaient plus que doublé : au 1er décembre, près de 440 000 avaient déjà quitté les rayons. Sous le sapin, la tablette occupait la première place du top des ventes. Son taux de pénétration augmente, comme ils disent, d’un air plus ou moins pénétré, d’ailleurs.

Lire la suite

Man Ray, Paul Eluard : la liberté dans le livre

paul-eluard-man-ray-les-mains-libres« Elle [la poésie] est l’acte pur – l’acte de suprême libération – le seul par lequel un homme, en tant que poète, puisse se donner profondément à lui-même le sentiment d’exister en toute liberté. » Pierre Reverdy, La Fonction poétique, 1950.

Si la langue latine distingue les deux mots « liber » en fonction de la voyelle i, longue ou courte, l’homographie invite à réunir ce qui relève de l’absence de soumission à une autorité humaine ou dogmatique et ce qui désigne la pellicule se trouvant entre l’écorce et le bois, sur laquelle on écrivait.

Envisager le livre comme lieu de liberté, c’est aussi le concevoir comme un véritable moyen de création. C’est du moins ainsi que semblent l’entendre Paul Eluard et Man Ray, dont l’esthétique respective trouve un écho dans le croisement de la photographie ou du dessin et du poème, et dans la relation entre ces deux mediums visuels et verbaux. Cette relation, qui est de l’ordre d’un regard qui circule entre l’artiste et le poète, donnant  à voir et à lire, et le lecteur spectateur, fait à son tour du livre un medium apte à susciter la liberté interprétative.

Lire la suite

Le livre et la lecture à l’heure du numérique

Dans le prolongement du séminaire consacré aux Métamorphoses du livre et de la lecture à l’heure du numérique, qui s’est déroulé à la Bibliothèque nationale de France et à l’École Estienne en novembre 2010, une nouvelle session  sur le thème Lire, écrire, publier à l’heure du  numérique aura lieu les 21, 22 et 23 novembre 2011, dans le Grand auditorium de la BNF, puis au lycée Louis-le-Grand. Lire la suite

Charles Dantzig, « Pourquoi lire ? »

Ce pourrait être un bon sujet de dissertation littéraire, réduit à deux termes et à une question simple et directe : «Pourquoi lire ?» Charles Dantzig, grand liseur depuis l’enfance, poète, romancier, essayiste, critique, s’est confronté à l’exercice.

Mais au lieu de nous fournir une belle construction rhétorique en trois parties, il opte pour une réponse multiple, vagabonde, déclinée en soixante-seize chapitres, allant d’une ligne à cinq pages, offerts en vrac, dans cet aimable et savant désordre qui faisait le charme de sa récente Encyclopédie capricieuse du tout et du rien.

La surprise, à vrai dire, ne vient pas de l’absence de réponse précise et univoque. Comme toujours, les questions les plus simples appellent des développements infinis. Essayez donc avec d’autres interrogations du genre : Pourquoi vivre ? Pourquoi aimer ? Pourquoi l’art ? Pourquoi Dieu ?… Toute la philosophie du monde, depuis qu’il existe des êtres pensants, demanderait à être immédiatement convoquée.

Lire la suite

Les métamorphoses du livre et de la lecture à l’heure du numérique

À une époque où les médias numériques modifient en profondeur les modes de production et de transmission de l’écrit, mais aussi les pratiques de lecture et la nature et les fonctions du texte, la question du devenir du livre est au cœur des réflexions sur l’avenir de l’école. Lire la suite

Une enquête de l’Observatoire national de la lecture

Observatoire national de la lectureL’Observatoire national de la lecture étudie depuis 2001 les pratiques de lecture chez les élèves. Il donne des pistes pour une meilleure maîtrise de la langue, tout au long de la scolarité.

L’ONL propose des actions de nature à développer le goût de la lecture chez les jeunes et conduit des réflexions sur les moyens de rapprocher les supports classiques et les supports virtuels de lecture, et de maintenir vivace le lien entre les grandes œuvres du patrimoine littéraire national et international et la littérature contemporaine. À ces fins, il favorise les échanges d’informations et d’expériences entre les partenaires scientifiques, les professionnels et les parents.

Lire la suite