Exposition Thomas Lavachery au Wolf, à Bruxelles, 2 juillet-15 novembre 2015

Bjorn le Morphir, par Thomas Lavachery

© Thomas Lavachery

.

Du 2 juillet au 15 novembre 2015, Thomas Lavachery, l’auteur du cycle romanesque Bjorn le Morphir (neuf titres parus, dont certains ont été adaptés en bande dessinée avec Gilbert Thomas) et d’albums illustrés par lui-même (J’irai voir le Sioux, Jojo de la jungle…), est exposé à la Maison de la littérature de jeunesse Le Wolf, à Bruxelles.

Cette exposition s’accompagne de jeux et d’ateliers à destination des familles et de stages pour les enfants qui se prolongeront après la rentrée des classes.

Une géographie imaginaire riche et complexe et des dessins originaux à découvrir sans tarder !

.

Continuer la lecture

Collège 2016 – Nouveaux programmes, nouveaux liens inter-degrés ?

Nouveaux programmes, nouveaux liens inter-degrés ?Le projet de nouveaux programmes, comme l’a bien montré ici Pascal Caglar, laisse en suspens la question du choix des œuvres à étudier, tout particulièrement dans le cadre du nouveau cycle 3.

À ce titre, les professeurs de lettres sont en droit de s’interroger sur l’équilibre à tenir en classe de sixième entre littérature patrimoniale et littérature de jeunesse. Question-nement qui constitue un serpent de mer programmatique réapparaissant à chaque réfection. Conservons ainsi en mémoire les programmes de collège de 2008 où l’approche en classe de la littérature de jeunesse avait été sérieusement entravée.

Continuer la lecture

Nouveaux programmes de collège : où sont les œuvres ?

Nouveaux programmes : où sont les œuvres ? © Claude RivaTandis que certains se plaignent du jargon des programmes (toujours ces faux procès d’agitateurs de vents) et les trouvent illisibles, ceux qui sont accoutumés à la langue des instructions officielles et aux horizons d’attente de ce genre si particulier, restent perplexes devant l’absence inédite de recommandation d’œuvres et d’auteurs.

En effet ni à la fin du cycle 3 ni aux différents niveaux du cycle 4 ne figurent le moindre titre, le moindre ouvrage, le moindre extrait. Pour le cycle 4, et pour le cycle 4 seulement, sont mentionnés tout au plus des genres (l’épopée, l’autobiographie…) et des sous-genres (le roman d’aventure, le roman familial…) pouvant donner lieu à des listes possibles et envisageables de textes littéraires plus ou moins canoniques existant déjà dans les collections scolaires.

Continuer la lecture

Concours. 50 ans de littérature pour la jeunesse : poursuivez l’aventure créative avec l’AEFE !

Yvan Pommaux - Concours - AEFE

Yvan Pommaux, « Nous, notre histoire » © l’école des loisirs, 2014

En 2015, deux grands acteurs de la littérature pour la jeunesse célèbrent leurs cinquantenaires : un acteur qui la crée, l’école des loisirs, et un acteur qui l’accompagne, le Centre de recherche et d’information sur la littérature pour la jeunesse (CRILJ).

À l’occasion de ces anniversaires, l’AEFE organise un concours, en partenariat avec l’école des loisirs, en proposant aux classes de cycle 2 et de cycle 3 de créer leur propre album.

« Des albums ont bercé notre enfance et d’autres bercent celle de nos élèves. C’est grâce à ces albums que notre imaginaire se construit », fait remarquer Myriam Grafto, inspectrice pédagogique à l’AEFE, qui invite les enseignants du réseau scolaire à l’étranger à faire entrer leurs élèves dans la « fabuleuse aventure » qu’est la réalisation d’un album.

Cet ouvrage illustré devra raconter une histoire qui se déroule sur  une période de 50 ans.

Élèves et enseignants pourront, par exemple, placer ce récit dans le contexte de leur école, de leur ville ou du pays qui les accueille. Le choix du thème, l’invention de l’histoire, la rédaction, l’illustration et la création de l’album seront les étapes principales de cette aventure créative. Des ressources pédagogiques concernant différentes manière de travailler en classe à partir des albums seront disponibles sur le site de l’AEFE, dans l’espace pédagogique.

Continuer la lecture

Les quarante ans de la librairie Chantelivre

Librairie Chantelivre

Un dimanche où l’on chante les livres

Première librairie de France spécialisée jeunesse, la librairie Chantelivre a fêté ses quarante ans le dimanche 21 septembre 2014. Ouvrant ses portes à deux pas du métro Sèvres-Babylone, l’endroit demeure un temple reconnu de la littérature de jeunesse.

Comme on le sait, la librairie est adossée à la maison d’édition l’école des loisirs ; celle-là même qui a permis, entre autres, à Stéphanie Blake, Malika Ferdjoukh, Michel Gay ou encore Anaïs Vaugelade de conquérir un lectorat enthousiaste à l’idée que l’on écrive pour lui sans le prendre pour un bienheureux innocent.

Dans ce quartier traditionnellement dédié à l’édition, la librairie absorbe naturellement le chaland cultivé. Néanmoins, elle ne saurait être résumée à cette position stratégique au cœur de la cité. En effet, et ce fut tout l’objet de cette journée d’anniversaire, son objectif demeure de faire partager les livres, de constituer, au sens strict comme au figuré, un lieu de passage vers eux, vivants piliers délurés et animés qui vont droit au cœur de la prime enfance et de la jeunesse.

Continuer la lecture

Le César 2014 du meilleur film d’animation attribué à « Loulou, l’incroyable secret », d’Éric Omond et Grégoire Solotareff

"Loulou, l'incroyable secret", de Grégoire Solotareff réalisé par Éric OmondLe César du meilleur film d’animation a été attribué le 28 février 2014 à Loulou, l’incroyable secret, réalisé par Éric Omond et Grégoire Solotareff, dont une adaptation en bande dessinée a été publiée par les éditions Rue de Sèvres fin 2013.

Le personnage de Loulou a fait sa première apparition dans un album de Grégoire Solotareff publié par l’école des loisirs en 1989.

Voir sur ce site :

« Loulou, l’incroyable secret », de Grégoire Solotareff : où le loup est l’agneau.
Continuer la lecture

Pressions exercées sur les bibliothèques publiques : les professeurs documentalistes soutiennent les bibliothécaires

FADBENLa Fédération des enseignants documentalistes de l’Éducation nationale (FADBEN, fondée en 1972) se joint à l’Association des bibliothécaires de France (ABF) et à l’Interassociation Archives, Bibliothèques, Documentation (IABD) contre les pressions exercées sur les bibliothèques publiques.

La FADBEN a toujours défendu l’aspect pédagogique du métier de professeur documentaliste. La singularité de son positionnement au sein de l’Éducation nationale l’incite à approfondir une réflexion centrée sur l’élève lui-même, sa culture, ses connaissances et sa place au sein d’une société de l’information en constante évolution.

Continuer la lecture