« Une passion pour la littérature suffit-elle pour être professeur de français… ? » Voyage d’une question…

Ministère de l'Éducation nationale, page d'information sur le recrutementEn février 2013, en pleine campagne de recrutement national pour la carrière d’enseignant, l’École des lettres tirait de sa banalité instrumentale une question posée parmi d’autres sur education.gouv.fr, le site du ministère de l’Éducation nationale.

Dans l’espace de dialogue où était publiée et suivie de réponse cette question, il s’agissait pour le ministère, et il s’agit toujours, d’apporter une parole vraie, venue d’acteurs de terrain, aux interrogations des candidats au métier de professeur.

Moins impersonnel qu’une « foire aux questions », l’espace ainsi dédié met en regard l’expérience chaleureuse des aînés avec les représentations plus ou moins exactes de leurs émules potentiels. Cette série de questions-réponses est complétée par une gamme de témoignages, où les enseignants retenus pour être porte-parole de leur métier racontent un temps fort de leur carrière, temps fort pas toujours idyllique, mais une fois encore, et surtout, vécu.

La question qui a retenu l’attention de l’École des lettres, relancée à l’adresse de ses lecteurs, est la suivante :

« Une passion pour la littérature
suffit-elle pour être professeur de français ? 
»

Continuer la lecture