Les « Nuits rêvées » de Jean Delas sur France Culture

Dessin extrait de "On ne s'en fait pas à Paris", de Boris Moissard et Phlippe Dumas © l'école des loisirs, 2015

Dessin extrait de « On ne s’en fait pas à Paris », de Boris Moissard et Phlippe Dumas © l’école des loisirs, 2015

.

Du samedi 28 au dimanche 30 novembre 2015, Philippe Garbit s’est entretenu sur France Culture avec Jean Delas, cofondateur de l’école des loisirs, maison d’édition dont on fête le cinquantième anniversaire de la création cette année aux travers de multiples manifestations, en France et à l’étranger.

À Paris notamment, au musée des Arts décoratifs, l’exposition « Une histoire, encore ! 50 ans de création à l’école des loisirs » se prolongera jusqu’au 7 février 2016. Elle révèle tout un pan de la création graphique contemporaine tournée vers l’enfance.  Ce projet, qui réunit des créations originales et des manuscrits, est une carte blanche donnée à l’éditeur et à ses auteurs-illustrateurs les plus emblématiques, tels que Tomi Ungerer, Claude Ponti, Kitty Crowther, Rascal, Grégoire Solotareff ou encore Nadja.

Dans ses « Nuits rêvées », Jean Delas revient sur ses choix d’éditeur et sur l’histoire d’une « maison » si singulière.

Lire la suite

L’École des loisirs et Rue de Sèvres au Salon du livre de jeunesse

Le Salon du livre et de la presse jeunesse se déroule du 2 au 7 décembre à Montreuil. Vous pourrez y rencontrer de nombreux auteurs et illustrateurs ainsi que les responsables des collections.

Ainsi que l’écrivent les responsables du Salon qui ont décidé de maintenir cette manifestation, « La culture et la littérature jeunesse sont des biens précieux qui aident à éclairer le monde, à faire grandir nos enfants. La littérature jeunesse raconte des histoires qui permettent aux enfants et aux jeunes de se comprendre, d’apprendre l’autre, mais aussi de se confronter aux peurs, d’apporter des réponses aux multiples interrogations qui les traversent.  »

 

2-7 décembre 2015 : Salon du livre et de la presse jeunesse de Seine-Saint-Denis

Lire la suite

L’école des loisirs & Rue de Sèvres au Salon du livre de Paris

 

l'école des loisirs et Rue de Sèvres au Salon du livre

 

• Télécharger le programme des animations et rencontres professionnelles de l’école des loisirs sur le Salon du livre.

• Le site de l’école des loisirs.

l’école des loisirs, 1965-2015 : 50 ans de création.

.• La page Facebook des éditions Rue de Sèvres.

• Le site des Éditions Globe, présentes sur le stand de l’école des loisirs.

.

50 ans de littérature pour la jeunesse. Raconter hier pour préparer demain, un colloque organisé par le CRILJ

CRILJ - Centre de recherche et d'information sur la littérature pour la jeunesse - Colloque 2015 : 50 ans de littérature pour la jeunesse. Raconter hier pour préparer demainEn 2015, le Centre de recherche et d’information sur la littérature pour la jeunesse (CRILJ) aura cinquante ans. Depuis sa naissance le monde a bien changé mais sans doute encore plus la littérature pour la jeunesse et ceux qui la créent ou l’accompagnent.

À cette occasion deux questions au moins se posent : celle des valeurs et définitions de l’enfance, celle du militantisme en faveur de la culture et de l’éducation populaire. Questions générales que ce colloque traitera au travers de diverses approches touchant à l’édition, à divers genres comme la poésie et le théâtre, les prix, le statut des créateurs, la reconnaissance par l’Éducation nationale, le rôle des médiateurs et l’irruption de l’université dans un domaine qu’elle ignorait le plus souvent.

Avec comme fil conducteur une interrogation sur les effets générationnels. Un tel anniversaire nous invite donc à une distanciation qui n’avait guère cours il y a un demi-siècle, mais ce colloque n’aurait pas de sens s’il ne se voulait aussi une relance pour un idéal qui a conservé toute son actualité.

Lire la suite

Maurice Sendak et ses Maximonstres

Maurice Sendak, l’auteur du mythique album Max et les Maximonstres (Where the Wild Things Are), récemment adapté au cinéma, est mort le 8 mai 2012, à 83 ans, à l’hôpital de Danbury, dans le Connecticut. Selon le New York Times, il aura « libéré les livres illustrés du monde aseptisé et rassurant de la garderie d’enfants pour les plonger dans les recoins sombres, effrayants et magnifiques de la psyché humaine ».

« Chaque parent doit être un peu en deuil aujourd’hui et, pour chaque enfant ayant grandi avec ce livre (Max et les Maximonstres), c’est un triste jour », a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche.

Ces dernières années, Maurice Sendak  avait travaillé comme créateur de costumes et de décors pour l’opéra et le ballet au Royaume-Uni et aux États-Unis. Il disait détester vieillir et voir ses amis partir. Concernant sa propre mort, il disait : « Je suis prêt. »