« La liberté d’expression, ça s’apprend. » Semaine de la presse et des médias dans l’École, 23-28 mars

La liberté d'expression, ça s'apprendAprès les attentats commis en ce début d’année, le ministère de l’Éducation nationale, sur proposition du Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information (Clemi-Réseau Canopé), a décidé de modifier le thème de cette nouvelle édition de la Semaine de la presse et des médias dans l’école pour La liberté d’expression, ça s’apprend.
Ce rendez-vous qui a pour mission d’accompagner plus de trois millions d’élèves à la lecture critique et distanciée de l’information et à la production médiatique (22% des inscrits ont réalisé un média scolaire en 2014 pendant la Semaine de la presse) revêt une importance particulière cette année, aussi bien à l’École que dans les médias partenaires.

Plus que jamais, l’éducation des élèves aux médias et à l’information s’impose comme un enseignement au pluralisme, à la liberté d’opinion, à la liberté d’expression et au respect du débat démocratique dans une République laïque. C’est un enjeu de citoyenneté majeur pour apprendre le vivre ensemble.

Intégrée de manière transversale dans les différentes disciplines, cette éducation doit permettre aux élèves d’aiguiser leur esprit critique et de se forger une opinion ; compétences essentielles pour exercer une citoyenneté éclairée et responsable en démocratie.

Lire la suite

Le temps des paradoxes

Je suis CharlieL’unanimisme est toujours quelque part dangereux. Ionesco nous l’a montré. Montaigne nous l’avait appris.

La bonne conscience, la bien-pensance, les certitudes qui animent le monde enseignant soudain poussé en première ligne d’un combat autoproclamé contre la barbarie doit avancer ses principes et ses idéaux avec tact et finesse, non avec la brutale maladresse du professeur de Mulhouse justement suspendu récemment (voir Le Monde du 15 janvier). Faute de quoi chacun pourra méditer cette maxime de La Rochefoucauld : « La vérité ne fait pas tant de bien dans le monde que ses apparences y font de mal. »

Après le CRS embrassé dimanche par un participant débordant de reconnaissance, voici l’École a son tour embrassée, applaudie, reconnue dans son rôle éducatif. Haie d’honneur pour ce rempart contre l’horreur et le fanatisme. L’École, comme les CRS. Détestée hier, saluée aujourd’hui.

Et les annonces de se précipiter : renforcement des mesures de sécurité d’un côté, renforcement des programmes et des opérations civiques de l’autre…

Lire la suite

Rencontre avec Éric Dussert, co-auteur des « 1001 vies du livre »

Éric Dussert et Éric Walbecq, "Les 1001 vies du livre"La voix au chapitre

« Que peuvent bien raconter deux bibliothécaires », demandent Éric Walbecq et Éric Dussert en préambule à leur ouvrage Les 1001 vies du livre.

L’un et l’autre travaillent à la BNF. Le premier est un spécialiste de la littérature du XIXe siècle, le deuxième est critique, éditeur, auteur – Une forêt cachée. 156 portraits d’écrivains oubliés, paru à la Table ronde en 2013, est une mine pour les amateurs de pistes littéraires buissonnières.

Savant et savoureux Les 1001 une vie du livre n’est pas un traité, mais un éloge curieux (et non un curieux éloge) du « bouquin » à travers son histoire, ses histoires, les fables qu’il colporte, les fantasmes qu’il nourrit.

En quinze chapitres Éric Walbecq et Éric Dussert racontent l’épopée de cette invention qui, à l’heure des mutations électroniques, demeure, rappelle Umberto Eco, « aussi indépassable que la roue ou le marteau ». Livres de tous les records, livres de résistance, livre de vie ou de mort, faux livres et même livres qui n’existent pas se sont donnés rendez-vous dans cette synthèse intelligente et audacieuse.

Lire la suite

Se former au numérique : une sélection de ressources sur Eduscol

Eduscol : se former au numériqueUne sélection de ressources en ligne pour la formation au numérique à destination des enseignants est mise en ligne sur Éduscol.

Structurée selon trois grands axes – • Acquérir une culture numérique, • Se former à la pédagogie du numérique, • Se former aux outils du numérique –, cette sélection propose des supports de nature variée, majoritairement francophone : extraits radiophoniques, conférences filmées, infographies, modules d’auto-formation, tutoriels de prise en main de logiciels et de services…

L’ensemble des ressources numériques rassemblées dans cette sélection ne vise pas l’exhaustivité. Les choix sont en grande partie effectués selon la pertinence des contenus en matière d’auto-formation en ligne. Dans cette présentation, les thèmes, sous-thèmes sont classés alphabétiquement. Chaque ressource est accompagnée d’une brève description (nature du ou des documents proposés, source du contenu).

 

Lire la suite

École numérique : une école augmentée ? Le colloque de l’Orme 2.14

Les Rencontres de l'OrmeLa loi d’orientation et de programmation sur la refondation de l’École de la République, en donnant au numérique une place déterminante, redéfinit un cadre d’objectifs, autour d’un enseignement « au » et « par » le numérique. L’heure est donc de dessiner de nouvelles perspectives, tout en s’appuyant sur les acquis de ces vingt dernières années.

Toutes les questions semblent avoir été explorées, notamment par les Rencontres de l’Orme. Toutes ?

Il y a vingt ans en effet, on considérait que le plus grand danger d’Internet était de ne pas y avoir accès. Aujourd’hui la fracture s’est déplacée. Le vrai risque est d’ordre culturel et cognitif, donc éducatif.

Lire la suite

« Blackbird » de Jason Buxton

jason-buxton-blackbirdL’un des plus beaux films de l’année sur l’adolescence et ses déboires risque de passer inaperçu. Il s’agit du premier film du Canadien Jason Buxton avec un casting de débutants, à ne pas confondre avec le film de Stefan Ruzowitzky intitulé en France Blackbird (2012).

Blackbird signifie « merle noir » et cet oiseau symbolise l’aliénation. Il a d’ailleurs donné son titre à une célèbre chanson des Beatles, décrivant un « oiseau noir chantant dans le calme de la nuit » (« blackbird singing in the dead of night »), que Paul Mac Cartney exhorte à utiliser ses ailes brisées et à apprendre à voler, puisqu’« [il n’attendait] que ce moment pour s’envoler et être libre » (« you were only waiting for this moment to arise/to be free »). Cet oiseau métaphorique se débattant pour prendre son vol illustrait les efforts des Afro-Américains pour faire entendre leurs droits depuis les années 1950.

Lire la suite

Aurélien Bellanger, « La Théorie de l’information »

Qui se rappelle l’entrée du mot télématique dans notre vocabulaire ? Et celui d’Internet ? et chat ? ou Web ?

Le premier roman d’Aurélien Bellanger, La Théorie de l’information rappelle leur naissance, et celle d’une industrie qui a changé le monde.Quarante ans de notre siècle et du précédent sont racontés dans ce gros roman qui vulgarise et passionne, à la façon de Balzac, Verne, et du meilleur Houellebecq.

De l’invention du Minitel aux convergences entre technologies de pointe et sciences cognitives, on retrouve tout ce qui a bouleversé nos existences. C’est sidérant, et tout l’art du romancier consiste à le rendre accessible et vivant. Jusqu’aux soixante dernières pages qui passionneront surtout les lecteurs férus d’anticipation ou de science-fiction. Elles racontent la fin de Pascal Ertanger, héros de cette épopée, milliardaire aux rêves fous, situé, dans le prologue, parmi de richissimes célébrités comme Steve Jobs, Bill Gates, Brin et Page, les créateurs de Google.

Lire la suite