« Nouvelles avancées », le concours qui réconcilie les sciences et la littérature

Concours Nouvelles avancées : Dans la peau d'Archimède, Einstein et les autres...« Dans la peau d’Archimède, Einstein et les autres… »

Depuis 2010, date de sa création à l’ENSTA ParisTech, le concours de nouvelles « Nouvelles avancées » a pour objectif de rapprocher science et littérature en proposant à différents types de publics de rédiger une nouvelle autour d’une thématique inspirée par l’actualité scientifique.

Le concours distingue trois catégories : étudiants scientifiques, élèves et classes du secondaire et grand public.

Chaque année, un jury composé de personnalités du monde des sciences et des lettres choisit parmi quelque 600 nouvelles reçues les 10 lauréates qui seront couronnées lors de la remise de prix. Les précédents présidents du jury, le mathématicien Cédric Villani et la romancière Fatou Diomé, laissent leur place pour cette 7e édition au romancier et prix Goncourt 2012 Jérôme Ferrari et au physicien Étienne Klein.

Continuer la lecture

« Concours de l’imagier des dix mots » : palmarès 2013-2014

ChateaudunCette année le Concours de l’imagier des dix mots, a mis à l’honneur : « ambiancer, à tire-larigot, charivari, faribole, huluberlu, ouf, timbré, tohu-bohu, zigzag, s’enlivrer (« être ivre de lecture », néologisme créé par un élève de CM2).

115 classes sur 324 pré-inscrites ont participé. 102 productions répondaient au cahier des charges et ont pu concourir : 32 classes de cycle 2, 59 de cycle 3, 2 CLIS et 2 classes UPE2A.

11 écoles françaises à l’étranger ont participé dont des classes d’Albanie, du Liban, de Hongrie, d’Inde, de Chine, d’Islande, du Canada et d’Espagne.

Continuer la lecture

Dominique Viart : « Anthologie de la littérature contemporaine française. Romans et récits depuis 1980 »

Dominique Viart, "Anthologie de la littérature française contemporaine. Romans et récits depuis 1980"Le plaisir de la découverte

À tous les ronchons, les bougons et autres déclinistes qui voient dans la littérature française un chef-d’œuvre en péril, on ne saurait trop conseiller la lecture de l’anthologie que Dominique Viart a constituée et qui a paru au mois de novembre dernier.

Ce choix de textes qui ne cherche pas l’exhaustivité mais donne à lire un très grand nombre d’auteurs ayant écrit depuis les années soixante-dix s’ouvre sur une préface optimiste.

Non, la littérature n’est pas en péril, du moins pas du côté de celles et ceux qui écrivent et renouvellent les formes, les problématiques, qui s’ouvrent aux arts et genres voisins de l’écrit.

Continuer la lecture