« Spartacus & Cassandra », de Ioanis Nuguet

"Spartacus & Cassandra", de Ioanis NuguetSpartacus et Cassandra sont frère et sœur. Ils sont scolarisés dans une école, vraisemblablement de Seine-Saint-Denis.

Leurs parents viennent de Roumanie, mais eux sont nés en France. Ils sont encore attachés à leurs parents, mais ceux-ci ne peuvent pas s’occuper d’eux : la mère mendie et est irresponsable, le père fait certainement des petits trafics, il est malin, n’est pas coupé d’une communauté Rom qui s’est installée comme elle peut en France.

Il culpabilise sans cesse ses enfants et leur dit qu’il ne peut concevoir vivre sans eux, même s’il ne peut pas s’occuper d’eux matériellement. Ils ont rencontré Camille, une jeune femme qui travaille dans un cirque, qui s’est attachée à eux et s’en occupe au quotidien.

Lire la suite

Épreuve de littérature en terminale L : « Lorenzaccio », de Musset. Proposition de corrigé

Alfons Mucha, "Lorenzaccio", 1896Le sujet national des épreuves de littérature en terminale L a pris appui, cette année, sur le domaine d’étude « Lire écrire publier » et invité les candidats à réfléchir sur le drame de Musset, Lorenzaccio.

Les deux questions bien ciblées visaient à faire mettre en œuvre les connaissances liées au domaine d’étude.

Notre proposition de corrigé se veut une réponse « réaliste » dans la mesure où il a été effectué dans les conditions de l’examen. Le lecteur voudra donc bien nous pardonner l’imprécision de certaines références

Lire la suite

« La Belle Histoire de Leuk-le-lièvre », de Léopold Sédar Senghor et Abdoulaye Sadji

"La Belle Histoire de Leuk-le-lièvre", de Léopold Sédar Senghor et Abdoulaye SadjiPubliée en 1953, La Belle Histoire de Leuk-le-lièvre est  présentée par ses auteurs, le poète et futur président du Sénégal Léopold Sédar Senghor et son compatriote le romancier Abdoulaye Sadji, comme un « livre de lecture destiné aux élèves du cours élémentaire de l’Afrique noire ».

Mais, de même que l’on ne peut se contenter de ne voir en ses auteurs que deux « Africains membres de l’enseignement public », de même est-il difficile de considérer cet ouvrage comme un simple livre de classe, fût-il curieusement absent des bibliographies comme des biographies de ses auteurs.

Replacé dans le contexte historique de sa publication, le projet pédagogique auquel il obéit procède d’un engagement à la fois politique et culturel.

Lire la suite