The Hollywood Turn. Revoir, récrire, déconstruire le cinéma américain

Colloque à la BNF : The Hollywood TurnLe cinéma américain, classique autant que contemporain, n’en finit pas de nourrir l’imaginaire, la mémoire et les discours.

C’est un foyer d’images qui se réfractent dans les arts, un espace ouvert de réappropriation et de création, un terrain où la pensée théorique se déploie sans fin.

Réunis à la Bibliothèque nationale de France le jeudi 5 juin 2014, des chercheurs en cinéma et études anglophones observeronnt ces objets communs au prisme de leurs approches et perspectives singulières.

Continuer la lecture

VIIe Rencontres de Liré : « Le français en chantant », 2-6 avril 2014

Les Lyriades de la langue françaiseLes VIIe Rencontres de Liré, organisées tous les deux ans par les Lyriades de la langue française à Angers, Liré et Ancenis, auront lieu du 2 au 6 avril 2014.

Ces Journées de la langue française explorent à chaque session un grand thème permettant d’inspirer des projets éducatifs et de réunir ceux qui se préoccupent de la langue française : Le français, une langue pour réussir était ainsi le sujet abordé en 2012, La langue française et les langues d’Europe en 2010. Cette année, le thème retenu est Le français en chantant. Langue française et langues de France, chants, chansons et musique. Simultanément un séminaire de formation continue de l’Éducation nationale d’une journée est ouvert aux inspecteurs et auxenseignants.

Les actes de ces Rencontres sont publiés par les Presses universitaires de Rennes (Réseau des universités de l’Ouest Atlantique).

« Oz », de Lyman Frank Baum

"Le Magicien d'Oz", suivi du "Merveilleux pays d'Oz", de Lyman Frank BaumDorothée est une jeune orpheline qui habite le Kansas. Emportée par Un cyclone en compagnie de son chien, elle atterrit avec sa maison dans un étrange pays, écrasant au passage la méchante sorcière de l’Est.

Désireuse de rentrer chez elle, Dorothée prend conseil auprès de la (gentille) sorcière du Nord, qui lui recommande d’aller trouver le puissant magicien d’Oz dans la cité d’émeraude.

Publié en 1900, Le Magicien d’Oz, de l’écrivain américain Lyman Frank Baum, illustré par William Wallace Denslow, a d’emblée connu un énorme succès conforté par de nombreuses adaptations – comédies musicales et versions cinématographiques.

On a tout écrit sur Oz: apologie du communisme, métaphore d’un monde en crise dans lequel la cité d’émeraude aurait la couleur du billet vert, et même… opération de contrôle des esprits orchestrée par les Illuminati ! Comment mieux dire l’influence d’un livre pour enfants ? Lyman Frank Baum, lui, avouait seulement avoir voulu écrire un conte dans la lignée de ceux des frères Grimm et de Hans Christian Andersen, mais d’où serait bannie toute « morale terrifiante »…

Quant à ces deux lettres, «Oz », qui ont tant fait couler d’encre, il les aurait lues sur le dernier tiroir du classeur posé sur son bureau : premier tiroir : A-G ; deuxième tiroir : H-N ; troisième tiroir… O-Z.

Continuer la lecture

« Le Monde “enchanté” de Jacques Demy » à la Cinémathèque française

jacques-demyRubans de rêves

De ses films, il parlait comme de « rubans de rêves », et pourtant, le réel était toujours là, qu’il s’agisse de la violence, de la guerre, de l’absence ou de la souffrance. Il aimait les couleurs pastel, vives, éclatantes au soleil, et la nuit, certaines teintes oppressantes rappelaient que la lumière n’est rien sans l’ombre.Il aimait les chansons, la danse, les jolies femmes, les rêveurs, la légèreté d’un jour, et le tragique traverse presque tous ses films. Le scandale affleure ou émerge, lié aux passions, comme dans Trois places pour le 26 qui évoque l’inceste, comme le faisait aussi Peau d’Âne.

Jacques Demy, à qui la Cinémathèque de Paris consacre une exposition jusqu’au 4 août 2013, est un cinéaste que l’on connaît mal, au fond. Seuls les passionnés, et ils ne sont pas rares, ont vu tous ses films et en particulier le superbe Une chambre en ville, qui rassemble tout ce qui a compté pour lui, son enfance et adolescence nantaises au premier chef. Mais cette tragédie filmée dans sa ville natale a été l’un de ses plus terribles échecs publics, objet de polémiques et de scandales qu’il n’avait pas souhaités. On ne trouve pas ce film en DVD, sinon dans le coffret complet qu’Arte a consacré au réalisateur. Continuer la lecture

150e anniversaire de la publication des « Misérables », de Victor Hugo

En 1862, Victor Hugo, exilé à Guernesey, reçoit les premières épreuves des Misérables dont la rédaction a été amorcée dix ans plus tôt. Un contrat a en effet été prévu l’année précédente avec l’éditeur bruxellois Albert Lacroix qui en publiera les dix volumes.

De nombreuses manifestations sont prévues pour commémorer cet événement qui prend un relief particulier avec les effets sociaux de la crise économique en France et en Europe, et certains commentateurs n’hésitent pas à rapprocher la colère des « misérables »  de celle des « indignés »…

 

Continuer la lecture