Au sommaire de « l’École des lettres », 2, 2015-2016

1_4_couverture_2-2015-2016_couv.1_4L’École des lettres poursuit dans son numéro 2, d’octobre-novembre 2015, l’exploration de la création contem-poraine, et présente des œuvres marquantes accessibles aux élèves – bande dessinée, romans, films – qui permettent, notamment, une réflexion distanciée sur les grands thèmes de société qui font la une des médias.

L’accent est également mis sur la redécouverte d’un classique, Frankenstein, de Mary Shelley, dont une nouvelle adaptation cinématographique sera prochainement dans les salles.

2016 constituera le deuxième temps fort des commémorations de la Première Guerre mondiale : l’École des lettres s’associera dans une prochaine livraison à ces manifestations, qui mobilisent de nombreux établissements, en présentant des analyses d’œuvres qui évoquent cette période.

La langue française évolue, mais quels usages suivre, et comment l’enseigner ? Quatre essais pour faire le point sur le sujet, sans omettre, au-delà de l’école, la question de l’alphabétisation en entreprise et la situation de ces « gens qu’on voit mais qu’on ne regarde pas »…

Comment prendre en charge sa première classe ? De quelle manière concevoir une progression annuelle ? Ces questions sont abordées avec, en toile de fond, une réflexion sur la réforme du collège applicable en 2016 – sur laquelle vos avis sont bien sûr très attendus.

Lire la suite

Exposition Thomas Lavachery au Wolf, à Bruxelles, 2 juillet-15 novembre 2015

Bjorn le Morphir, par Thomas Lavachery

© Thomas Lavachery

.

Du 2 juillet au 15 novembre 2015, Thomas Lavachery, l’auteur du cycle romanesque Bjorn le Morphir (neuf titres parus, dont certains ont été adaptés en bande dessinée avec Gilbert Thomas) et d’albums illustrés par lui-même (J’irai voir le Sioux, Jojo de la jungle…), est exposé à la Maison de la littérature de jeunesse Le Wolf, à Bruxelles.

Cette exposition s’accompagne de jeux et d’ateliers à destination des familles et de stages pour les enfants qui se prolongeront après la rentrée des classes.

Une géographie imaginaire riche et complexe et des dessins originaux à découvrir sans tarder !

.

Lire la suite

« De cases en tranchées. La Grande Guerre en bande dessinée », une exposition accompagnée d’outils pédagogiques

De cases en tranchées. La Grande Guerre en bande dessinéeDe Jacques Tardi à Régis Hautière, en passant par Patrick Cothias, David B, Kris et Zidrou, de très nombreux auteurs de bande dessinée choisissent d’enraciner leurs récits dans la terre riche et complexe de la Première Guerre mondiale.

On trouve ainsi des fictions prenant la guerre pour argument ou pour arrière-plan, des enquêtes policières, des histoires d’espionnage, des mélodrames, des sagas familiales, des aventures comiques, mais aussi des témoignages réels mis en images ou des récits historiques fondés sur une documentation rigoureuses.

La Grande Guerre fait l’objet de multiples déclinaisons et semble être une source d’inspiration inépuisable.

Lire la suite

Jacques Tardi se souvient des soldats oubliés

Tardi, "Putain de guerre !", expositionSous le crayon de Jacques Tardi les poilus de 14-18 revivent.

Tous ces soldats inconnus, tous ces anti-héros ont droit à la reconnaissance. Et ceci grâce à un personnage imaginé par le dessinateur, un homme ordinaire perdu dans la tourmente.

Jusqu’au 28 juin 2014 l’espace Niemeyer rend hommage à ces sacrifiés en exposant l’intégralité des planches de Putain de guerre !, album que Jacques Tardi, l’un des maîtres incontestés de la bande dessinée moderne a composé en collaboration avec l’historien Jean-Pierre Verney.

Lire la suite

« Noé », de Darren Aronofsky

« Noé », de Darren AronofskyDarren Aronofsky, l’immense réalisateur de Black Swan (2010), a obtenu le succès dès son premier film, π (1996), œuvre ambitieuse, à la fois sociologique et métaphysique, qui nous introduit à Wall Street et nous entraîne jusqu’aux mystères numérologiques de la Kabbale.

La Bible a été sa source d’inspiration privilégiée, en particulier dans The Fountain (2006), où il déploie les significations du verset 24 du chapitre 3 de la Genèse : « Ayant chassé l’homme, il posta en avant du jardin d’Eden des chérubins agitant une épée flamboyante, pour garder les abords de l’arbre de vie. »

L’histoire d’un médecin qui ne peut se résigner à voir mourir son épouse malade y présente l’homme comme un chercheur frénétique de connaissance et la femme comme le symbole de la vie sage et sereine, qui implique la mort.

Avec Noé, Darren Aronofsky s’attaque à la mise en scène d’un épisode biblique proprement dit, les fameux chapitres 6 à 9 de la Genèse sur le déluge, cataclysme primordial devenu la métaphore par excellence de toutes les catastrophes naturelles et historiques et la preuve de la malédiction divine.

Lire la suite

Exposition des planches originales du « Horla », de Guillaume Sorel

"Le Horla", de Guillaume Sorel, d'après l'œuvre de Guy de Maupassant, Rue de Sèvres, 2014

« Le Horla », de Guillaume Sorel, d’après l’œuvre de Guy de Maupassant, Rue de Sèvres, 2014

Du jeudi 13 mars au samedi 5 avril 2014, la Galerie 9e Art, à Paris, galerie d’œuvres originales de bandes dessinées, expose une sélection de planches couleur de l’album Le Horla, d’après l’œuvre de Guy de Maupassant (Rue de Sèvres, 2014) , et de Hôtel particulier (Casterman, 2013), de Guillaume Sorel.

La mise en ligne et l’ouverture des réservations sur le site web de la galerie auront lieu le mercredi 12 mars à 18 h.

 Site web : www.galerie9eart.

• Galerie 9e Art, 4, rue Cretet, 75009 Paris, métros Anvers ou Pigalle.

La galerie est ouverte du mercredi au vendredi de 14 h à 19 h, et le samedi de 11 h à 13 h, et de 14 h à 19 h.

Lire la suite

Le César 2014 du meilleur film d’animation attribué à « Loulou, l’incroyable secret », d’Éric Omond et Grégoire Solotareff

"Loulou, l'incroyable secret", de Grégoire Solotareff réalisé par Éric OmondLe César du meilleur film d’animation a été attribué le 28 février 2014 à Loulou, l’incroyable secret, réalisé par Éric Omond et Grégoire Solotareff, dont une adaptation en bande dessinée a été publiée par les éditions Rue de Sèvres fin 2013.

Le personnage de Loulou a fait sa première apparition dans un album de Grégoire Solotareff publié par l’école des loisirs en 1989.

Voir sur ce site :

« Loulou, l’incroyable secret », de Grégoire Solotareff : où le loup est l’agneau.
Lire la suite

« Au revoir là-haut », de Pierre Lemaitre, prix Goncourt 2013, adapté en bande dessinée aux éditions Rue de Sèvres

Pierre Lemaitre, "Au revoir là-haut"Le roman de Pierre Lemaitre, Au revoir là-haut, prix Goncourt 2013 et prix du roman France Télévision, sera adapté en bande dessinée par Christian De Metter pour les éditions Rue de Sèvres en 2015.

Pierre Lemaitre participera à l’élaboration du scénario.

«Pour un romancier, voir ses personnages devenir des héros de bande dessinée est un vrai bonheur. Je le souhaite à tous mes confrères. La BD n’est pas ma culture à l’origine, mais j’aime beaucoup cette idée, d’autant qu’elle me permet de travailler avec Christian De Metter. La BD sera fidèle au livre et à l’histoire, mais la narration sera nécessairement resserrée. Ce travail très particulier m’intéresse beaucoup», a déclaré Pierre Lemaitre à l’AFP.

Lire la suite