Résultats définitifs de la session 2014 du baccalauréat : la voie professionnelle représente désormais un tiers des candidats

Évolution de la proportion de bacheliers dans une génération depuis 1980

Évolution de la proportion de bacheliers                              dans une génération depuis 1980

Avec 710 700 candidats et 625 700 lauréats, le taux de réussite au baccalauréat s’élève à 88 % à la session 2014, soit une hausse de 1,1 point par rapport à 2013.

La proportion de bacheliers dans une génération augmente de plus de 12 points entre 2010 et 2014 pour atteindre 77,4 %.

La réforme de la voie professionnelle a considérablement augmenté le nombre de bacheliers ; en portant à trois ans la durée du cursus dans les trois voies, elle a aussi fortement contribué au rajeunissement des candidats.

Lire la suite

La bienveillance en question

Les candidats au bac, série S, signent depuis cette semaine une pétition contre les dernières épreuves de maths qu’ils jugent trop dures (slogan « Arrêtez le carnage »). Certains médias qui relaient cette information ne manquent pas d’ajouter ce commentaire: pourtant plus de  90 % d’entre eux obtiendront leur bac. Traduisez : les épreuves ne sont pas si difficiles puisqu’ils réussissent en masse.

Loin de suggérer la mauvaise foi ou l’inconséquence des candidats, cette protestation lycéenne révèle au contraire l’honnêteté des élèves aux yeux de qui la maîtrise réelle du programme importe plus que sa notation, la réussite personnelle plus que l’évaluation nationale. Leur réaction intègre semble insensible à cette mystérieuse alchimie qui pourtant, année après année, change la boue des épreuves en or des résultats.

Cette transmutation savante s’opère selon un procédé très simple nommé : bienveillance. C’est trop dur mais la note est douce : bienveillance. C’est pas bon mais ça passe : bienveillance. On n’y arrive pas, mais on s’en sort : bienveillance. Ce que nous dit cette fronde lycéenne c’est que trop de bienveillance tue l’estime de soi.

Lire la suite

Épreuve de littérature en terminale L : « Lorenzaccio », de Musset. Proposition de corrigé

Alfons Mucha, "Lorenzaccio", 1896Le sujet national des épreuves de littérature en terminale L a pris appui, cette année, sur le domaine d’étude « Lire écrire publier » et invité les candidats à réfléchir sur le drame de Musset, Lorenzaccio.

Les deux questions bien ciblées visaient à faire mettre en œuvre les connaissances liées au domaine d’étude.

Notre proposition de corrigé se veut une réponse « réaliste » dans la mesure où il a été effectué dans les conditions de l’examen. Le lecteur voudra donc bien nous pardonner l’imprécision de certaines références

Lire la suite

Scolarisation et origines sociales depuis les années 1980 : progrès et limites. Une étude de l’INSEE

Scolarisation et origine sociale depuis 1980« En 30 ans, l’espérance de scolarisation à 15 ans a fortement augmenté (de 4,7 ans à 6,5 ans) avant de se stabiliser avec la baisse des redoublements. Le niveau d’études s’est nettement élevé.

À leur sortie des études, plus de quatre jeunes sur dix ont en poche un diplôme de l’enseignement supérieur, contre moins de deux sur dix il y a 30 ans.

Moins de jeunes quittent l’école sans diplôme, mais cela reste fréquent, surtout dans les milieux défavorisés.

Lire la suite

Palmarès des lycées : pour de nouveaux indicateurs

Indicateurs de résultats des lycéesNe dites pas classement, dites indicateurs de résultats, ne dites pas  bons et mauvais lycées, dites réalité complexe et relative, ne dites pas tyrannie des chiffres dites outils d’amélioration de l’efficacité de l’action.

Le ministère peut bien recourir à toutes les variantes d’euphémismes que notre langue permet, ce palmarès des lycées en forme d’indicateurs statistiques  a chaque année un effet dévastateur, trompeur pour la plupart des parents, exaspérant pour la plupart des enseignants.

Plus que ces chiffres,  donnés pourtant par le ministère comme des éléments de réflexion, c’est l’établissement et la publication de pareilles statistiques qui invite à s’interroger.

Lire la suite

Le « palmarès » des lycées 2013

Palmarès des lycées 2013Le ministère de l’Éducation nationale a mis en ligne les indicateurs de résultats des lycées 2013.

 » Les résultats d’un établissement sont une réalité complexe. La question est de savoir ce qu’un lycée a « ajouté » au niveau initial de ses élèves. Si un lycée présente une valeur élevée pour un indicateur, c’est peut être dû au fait  qu’il a reçu de bons élèves, dotés de bonnes méthodes de travail, qui ont pu obtenir le baccalauréat sans effort particulier de sa part ou qu’il a su développer chez des élèves, peut-être moins bien dotés au départ, les connaissances et les capacités qui ont permis leur succès. »

Trois critères complémentaires sont retenus pour établir ce classement :

Le taux de réussite au baccalauréat (la part de bacheliers parmi les élèves ayant passé l’examen).

Le taux d’accès au baccalauréat (la probabilité qu’un élève obtienne le baccalauréat à l’issue d’une scolarité entière dans l’établissement, y compris en redoublant).

La proportion de bacheliers parmi les sortants (la part d’élèves ayant obtenu le baccalauréat, du premier coup ou après redoublement, parmi ceux qui quittent l’établissement).

Lire la suite

Dates des examens du diplôme national du brevet, du baccalauréat, du CAP et du BEP 2014

Les candidats aux examens reçoivent leur convocation environ trois semaines avant le début des épreuves. Le centre d’examens et le matériel autorisé y sont précisés. Lors de l’examen, le candidat présente sa convocation et une pièce d’identité en cours de validité avec sa photographie.

Une session de remplacement est organisée et réservée aux candidats inscrits qui n’ont pu se présenter à la session normale pour des raisons dûment justifiées.

Dates de l’ensemble des épreuves :

Lire la suite