Conseils pour une première prise en charge de sa classe par le professeur de lettres

Premier poste - séquence zéroQuels conseils donner au professeur de lettres qui doit prendre en charge sa classe pour la première fois ?

Le présent document, synthétique, ne met l’accent que sur des points pédagogiques essentiels et immédiats.

Il ne se veut ni subtil ni ambitieux. Il s’agit modestement de répondre aux inquiétudes concrètes et légitimes d’un professeur de lettres sur le point d’accueillir ses élèves…

Pour en faciliter la lecture, il se structure en dix points.

Lire la suite

« La Maison de Bernarda Alba », de Federico Garcia Lorca, à la Comédie-Française

"La Maison de Bernarda Alba", de Federico Garcia Lorca, à la Comédie-Française,

© Comédie-Française, 2015

C’est noir, c’est austère, c’est tragique. Comme chez les dramaturges de l’Antiquité, nous devinons, dès les premiers mots, que le destin est en marche, qu’il n’y aura pas d’issue, pas d’alternative à la mort, cette mort qui inaugure le spectacle et qui, une heure et demie plus tard, viendra le clore. Brutalement. Irrémédiablement.

Le lieu le signale : il est celui de l’enfermement, une « maison » annonce le titre, un espace où l’on se terre, où l’on cache des secrets de famille et des désirs refoulés.

Mais, transformée par une scénographie grandiose, cette maison devient prison, fermée par un immense rideau en lequel se combinent la dentelle des moucharabiehs, l’oppressive claustration des grillages concentrationnaires et les infranchissables barrières d’un monastère.

Lire la suite

La morale républicaine à l’école : des principes à la réalité

Ministère de l'Éducation nationale

La conférence de presse du 22 janvier 2015 de Najat Vallaud-Belkacem aurait dû être en principe celle des vœux pieux à la communauté éducative. Mais l’actualité s’est invitée avec cruauté, appelant plus que de simples paroles de circonstances. La ministre de l’Éducation nationale n’avait donc pas le droit à l’erreur en des temps où la parole politique forte devient une impérieuse nécessité.

Il apparaissait ainsi essentiel de revenir honnêtement sur la difficulté de réguler les échanges sur les événements tragiques encore omniprésents dans la mémoire collective.

Par là même, on peut savoir gré à la ministre de pointer du doigt les points de vue déviants exprimés par certains élèves endoctrinés par des discours-slogans et vulnérables aux théories fumeuses circulant sur la Toile.

L’éducation aux médias apparaît de fait pour Najat Vallaud-Belkacem comme la première clef pédagogique pour combattre les tentations obscurantistes. On ne peut que lui donner raison tout en rappelant que la presse a perdu du poids dans la circulation des idées et que le premier chantier à réinvestir reste l’appropriation du texte par les élèves. Pas simplement la « une » ou le titre choc, mais le texte, soit un énoncé susceptible de déployer ses réseaux de signification. En ce sens, très concrètement, la Semaine de la presse ne justifie-t-elle pas de redevenir une obligation pédagogique citoyenne – et ce dès les plus petites classes ?

Lire la suite

« Compliance », de Craig Zobel

Compliance signifie soumission, docilité. Mais le mot résonne comme complicité.

Il fait allusion à la célèbre expérience de Stanley Milgram, où il est demandé à certains sujets d’appliquer de fortes décharges électriques à des tiers pour de simples « raisons d’apprentissage », afin de mesurer la capacité d’obéissance à un ordre, même contraire à la morale des exécutants.

L’expérience aboutit à la conclusion qu’une majorité de personnes assume sans remords la fonction de « tortionnaire légitime ».

Lire la suite