« En sortant de l’école : Guillaume Apollinaire »

En sortant de l'école. Saison 3 : Guillaume Apollinaire« On peut être poète dans tous les domaines :
Il suffit qu’on soit aventureux
Et qu’on aille à la découverte. »
Guillaume Apollinaire

En sortant de l’école est une série de films d’animation créée en 2013. Cette collection invite les enfants et les adultes à voyager en poésie et à redécouvrir de grands textes. Les deux premiers DVD ont rendu hommage à deux poètes surréalistes : Prévert et Desnos… L’opus 3 de cette collection est consacré à Guillaume Apollinaire.

Lire la suite

Henri Michaux : « Donc c’est non. »

Henri Michaux : "Donc c’est non"Contre la « vedettomanie »

Dans un envoi posthume, très amusant, Henri Michaux s’adresse à Jean-Luc Outers. Celui-ci vient de rassembler toutes les lettres du poète signifiant refus.

Et des refus, Michaux en exprime beaucoup : être publié en poche « pour vingt mille imbéciles au lieu des deux mille habituels », se trouver « enfermé » en « Pléiade », la si prestigieuse collection qui fait rêver plus d’un écrivain, recevoir des prix richement dotés, participer à des colloques sur la poésie et sa poésie en particulier, être pris en photo et voir un livre illustré par son visage, être dit par des comédiens dans des spectacles de théâtre ou de cabaret, figurer dans des anthologies, donner une interview à la radio… publier une correspondance.

Jean Luc Outers ne reçoit qu’une lettre imaginaire, en janvier 2015. L’auteur ne se mettra pas en colère et c’est tant mieux pour lui. Et pour nous.

Lire la suite

« Un automne à Paris », une chanson d’Amin Maalouf, interprétée par Louane, à étudier en classe

Louane interprétant "Automne à Paris" d'Amin Maalouf © Éduscol

Louane et Ibrahim Maalouf interprétant « Automne à Paris » d’Amin Maalouf © Éduscol

 

À l’initiative de Najat Vallaud-Belkacem, le trompettiste Ibrahim Maalouf a composé la musique de la chanson Un automne à Paris sur un poème de son oncle, l’écrivain et académicien Amin Maalouf. Cette chanson est un hommage aux victimes des attentats de janvier et novembre 2015, que le ministère de l’Éducation nationale a voulu « à destination des élèves ».

Le samedi 9 janvier 2016, accompagnés par l’Orchestre national de France et la Maîtrise de Radio France, Ibrahim Maalouf et Louane l’ont enregistrée à la maison de la Radio, ce qui a permis la diffusion d’un texte dont la valeur commémorative n’est pas l’unique mérite…

Lire la suite

Le Printemps des poètes en CM2

Le Printemps des poètes 2016Je n’ai pas rencontré un seul enfant jusqu’à présent, qui n’aime pas les mots et la poésie. Faire découvrir la diversité des poèmes et les interpréter joyeusement, les théâtraliser, les chanter, leur procure une certaine jubilation.

Il y a quelques années, j’avais proposé à mes 32 élèves de CM2 un défi amusant : celui d’écrire et d’ornementer 1 000 poèmes pour créer une manifestation du Printemps des poètes. Et cela présentait l’avantage d’apprivoiser le printemps avant Noël ! En arts plastiques, les élèves avaient fabriqué un murmureur de poaimes avec de simples tuyaux de PVC qu’ils avaient ensuite peints et décorés à leur guise. Pour les « poaimes », ce fut tout autre chose.

Lire la suite

« Les Mains libres », de Man Ray et Paul Eluard. De la lyrique amoureuse au libertinage érotique

"Les Mains libres", de Paul Eluard et Man RayLes Mains libres est un ouvrage hybride qui est parcouru par des contradictions: poésie/peinture, tradition/modernité; amour du couple/libertinage.

Nous étudierons à travers ces oppositions le rapport du poète au peintre et à la femme.

Des indices iconographiques, textuels et biographiques nous permettent de lire ce texte image comme l’écriture d’une utopie amoureuse reposant sur l’échange des identités et des objets du désir. Cela dans la perspective surréaliste de la révolution politique, morale et métaphysique.

Lire la suite

« Le Chemin des forçats », d’Alexandre Soljénitsyne

« Le Chemin des forçats », d'Alexandre SoljénitsyneEntre 1948 et 1952, Alexandre Soljénitsyne, suspecté de jugements séditieux contre Staline, est interné dans un camp de Sibérie. Pour aider à sa survie, pour rendre compte aussi, il décide d’écrire des poèmes qui, à mesure qu’il les compose, sont appris par cœur puis détruits.

Le résultat est un long texte poétique qui prend pour nom Vladimirka, parce que le convoi des bagnards passait par la ville de Vladimir, ou encore Dorojenka, qui en russe signifie « Le Chemin ».

C’est ce nom qui donne son titre au livre, Le Chemin des forçats, traduit de façon élégante par Hélène Henry pour les éditions Fayard qui le publient aujourd’hui.

Lire la suite

« La Poésie du Brésil. Anthologie du XVIe au XXe siècle », par Max de Carvalho

"La Poésie du Brésil. Anthologie du XVIe au XXe siècle", par Max de CarvalhoUn « Aladin bibliophile », Max de Carvalho, a éveillé des génies littéraires dans une anthologie de poésie du Brésil bilingue où crépitent et se répondent, du XVIe au XXe siècle, à travers les âges et les lieux, le chant du sabiá, le battement d’un cœur épris de saudade, des fleurs caressées par Zéphyr, un être-Musique sacrée, Ye’ pá, dessinée par le vent, ou encore une voix invitant à vivre de brise.

Évoquant l’expérience de la traduction, de la poésie et de la composition anthologique, Max de Carvalho nous souffle quelques bribes de ce « langage sans paroles » qu’il a patiemment tissé entre 2007 et 2012 avec l’aide constante de Magali de Carvalho puis, pour finir, de Françoise Beaucamp.

Lire la suite

Jean-Claude Pirotte, poète de l’indicible

Jean-Claude PirotteLe poète, romancier et peintre Jean-Claude Pirotte est mort le 24 mai 2014 des suites d’un cancer. Né le 20 octobre 1939 à Namur, il est décédé dans son pays natal, la Belgique, après avoir vécu une grande partie de sa vie en France.

Jean-Claude Pirotte, c’est une voix singulière dans la littérature. Dans son œuvre à la fois puissante et légère, insaisissable, mélancolique parfois, l’autobiographie, à la manière d’un Pierre Mac Orlan qu’il admirait, se mêle à la fiction. Lui qui se considérait comme un musicien raté disait : « Je ne suis pas un écrivain symphonique, je fais de la musique de chambre » (entretien avec Martine Delort, Brèves, n° 631).

Il a publié plus d’une cinquantaine de livres, aux éditions Le Temps qu’il fait, Le Cherche-midi et de La Table ronde principalement, et a obtenu de nombreux et prestigieux prix littéraires : Prix des Deux-Magots, Grand prix de poésie de l’Académie française, Prix Apollinaire, Prix Goncourt-Robert Sabatier de la poésie…

Lire la suite