Les quarante ans de la librairie Chantelivre

Librairie Chantelivre

Un dimanche où l’on chante les livres

Première librairie de France spécialisée jeunesse, la librairie Chantelivre a fêté ses quarante ans le dimanche 21 septembre 2014. Ouvrant ses portes à deux pas du métro Sèvres-Babylone, l’endroit demeure un temple reconnu de la littérature de jeunesse.

Comme on le sait, la librairie est adossée à la maison d’édition l’école des loisirs ; celle-là même qui a permis, entre autres, à Stéphanie Blake, Malika Ferdjoukh, Michel Gay ou encore Anaïs Vaugelade de conquérir un lectorat enthousiaste à l’idée que l’on écrive pour lui sans le prendre pour un bienheureux innocent.

Dans ce quartier traditionnellement dédié à l’édition, la librairie absorbe naturellement le chaland cultivé. Néanmoins, elle ne saurait être résumée à cette position stratégique au cœur de la cité. En effet, et ce fut tout l’objet de cette journée d’anniversaire, son objectif demeure de faire partager les livres, de constituer, au sens strict comme au figuré, un lieu de passage vers eux, vivants piliers délurés et animés qui vont droit au cœur de la prime enfance et de la jeunesse.

À la rencontre des auteurs

Il y a ceux qui ont sauté sur les livres en rayonnage et puis ceux qui, incognito, avaient apporté dans leur sac à dos l’œuvre complète de François Place, de Jean-Philippe Arrou-Vignod et de tous les autres. Car ils étaient bien là, qu’il s’agisse du père du Dernier des géants ou de celui de Jean A, Jean B, Jean C… Là et bien là, disponibles, souriants, heureux de partager des moments privilégiés avec leurs lecteurs « questionneurs à bâtons rompus », sans manières ni fioritures.

Librairie ChantelivreMalika Ferdjoukh n’a pas dû se plaindre d’avoir été placée à l’entrée de la librairie, surtout en milieu d’après-midi quand la chaleur des visiteurs du dimanche, de plus en plus nombreux, a commencé de monter. On voit des gamins s’asseoir sur les marches, feuilleter des bouquins à plusieurs ; on voit des parents en transe supporter la tonne de livres qu’ils viennent d’acheter, espérant pouvoir en faire dédicacer au moins quelques-uns.

Et au milieu de tout ce tohu-bohu bon enfant, des libraires olympiens et souriants qui rappellent tout le bien qu’ils pensent de l’œuvre de Fred Bernard et François Roca ; qui vous conseillent de profiter de la présence de Geneviève Brisac…

Si une librairie vit des livres, elle repose surtout sur ses libraires… De ce point de vue, difficile de ne pas rendre hommage à toutes celles et ceux qui, en ce jour d’anniversaire comme au quotidien, se font conteurs improvisés pour alimenter le désir de lire…

Des livres à voir et à entendre

Les visiteurs n’ont pas été déçus ! Et pour cause, outre les aquarelles personnalisées que leur offrait avec une délicatesse rare et une passion renouvelée François Place, ils se voyaient proposer différentes animations dont la première fut le spectacle du conteur Pierre Delye.

Librairie ChantelivreEn ce dimanche de septembre, la littérature de jeunesse a ainsi revêtu ses plus beaux atours, se prêtant selon son génie  à toutes les métamorphoses.

Quel moment de grâce, par exemple, que la présentation d’un bout d’essai de Akiko est amoureuse, spectacle de danse chorégraphié par Davy Brun avec, dans le rôle-titre, la prometteuse Yuika Hokama, aux mouvements fluides comme la fleur des rizières !

Décidément la littérature de jeunesse est inspiratrice et tous les âges se pressent vers elle comme dans ce petit auditorium qui n’a cessé de faire le plein avec, comme clou de la journée, l’apparition de Jean-Pierre Marielle. L’immense comédien est venu en voisin et, disons-le, presque en « grand-père », s’asseyant au côté de sa compagne devant un parterre comblé afin de lui raconter une histoire d’ogres avec la même décontraction et autant de borborygmes que si nous étions ses petits-enfants.

Un beau dimanche en ville, un jour de fermeture des magasins de vêtements… Un jour dédié aux livres et à ceux qui les font vivre, auteurs, interprètes, libraires et tant de jeunes lecteurs… Bon anniversaire, Chantelivre !

Antony Soron,
ÉSPÉ Paris

.

• Le site de la librairie Chantelivre (13, rue de Sèvres, 75006 Paris).

• Tous les auteurs de l’école des loisirs.

.

1 réflexion sur « Les quarante ans de la librairie Chantelivre »

  1. Les 40 ans de Chantelivre, ça se fête ! Effectivement, l’événement n’a pas loupé : entre la présence de François Place ou Jean-Philippe Arroud-Vignod, quoi de plus étonnant que de voir un troupeau de lecteurs à la recherche de la perle rare, dédicacée par leur auteur fétiche ?
    L’article de Mr Soron relève le spectacle de danse « Akiko est amoureuse », né d’une collaboration entre Antoine Guilloppé et le chorégraphe Davy Brun, qui bientôt sortira sur le sol des Gémeaux, théâtre de Sceaux.
    Cet album, d’une grande poésie, était naturellement adaptable sur scène.
    François Place, le grand dessinateur, honorait de sa présence la librairie parisienne, et offrait aux lecteurs sa dédicace magique, que l’on ne peut pas s’offrir tous les jours…
    L’article relève donc très bien l’extrême magie de ce moment de convivialité, et de rencontres fabuleuses.
    Ludmilla, 11 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *