Le proverbe chez Musset : l’aboutissement d’un genre théâtral

alfred-de-mussetAu programme de l’agrégation de lettres 2012-2013, le XIXe siècle est représenté par trois pièces d’Alfred de Musset, dont les titres, On ne badine pas avec l’amour, Il ne faut jurer de rien et Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée, résonnent à l’évidence comme autant de proverbes. 

De fait, ce dernier terme désignait alors, outre son sens courant toujours actuel de vérité générale d’expérience ou conseil de sagesse pratique, un genre dramatique mis à la mode dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.
Si Musset reprend explicitement ce genre, comme en témoigne le titre Comédies et Proverbes regroupant ses principales pièces, il le transforme considérablement pour aboutir à son épanouissement.

• Ce dossier est consultable dans l’Espace lycée de l’École des lettres.

• Musset dans les Archives de l’École des lettres.

Lorenzaccio , de Musset, par Stéphane Labbe.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *